Bataille de Goldsboro Bridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 20′ 23″ N 78° 01′ 44″ O / 35.3396, -78.0288 La bataille de Goldsboro[1] Bridge est un combat, de faible importance de par les effectifs engagés mais important par ses conséquences stratégiques, de la Guerre de Sécession qui a lieu le 17 décembre 1862, en Caroline du Nord. Elle fait partie de l'expédition de Goldsboro (aussi connue sous le nom de Raid de Foster) conduite par les forces nordistes.

Le contexte[modifier | modifier le code]

John G. Foster

En décembre 1862, les forces armées nordistes, comme les forces armées sudistes, cherchent à s'emparer du pont stratégique de la ligne "Wilmington and Weldon Railroad", construit sur la rivière Neuse.

Le raid de Foster, dont ce combat fait partie, a aussi pour objectif de soutenir l'offensive du général Burnside contre Fredericksburg en obligeant les sudistes à faire face à cette nouvelle menace.

Le 17 décembre, une colonne nordiste, sous le commandement du "Major General" John G. Foster, atteint la ligne de chemin de fer à proximité de Everettsville. Elle veut détruire le pont pour interrompre l'artère de ravitaillement sudiste venant du port de Wilmington[2].

Le combat[modifier | modifier le code]

Les hommes de Foster commencent à détruire la voie au nord du pont. Ils sont pris à partie par la brigade confédérée Clingman[3], qui réussit à les retarder sans pouvoir les empêcher d'incendier l'ouvrage, étant trop peu nombreux.

Sa mission accomplie, la colonne nordiste reprend le chemin de sa base, New Bern. Ils seront de nouveau attaqués par les sudistes, leur infligeant un nombre de pertes supérieur aux leurs. Le 20 décembre, la colonne Foster rejoint sa base.

Les suites[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La graphie de l'époque donne "Goldsborough".
  2. Le port de Wilmington est l'un des principaux ports actifs de la Confédération. Il assure en particulier une partie importante des échanges avec l'Europe. Les marchandises débarquées partent de Wilmington par cette ligne de chemin de fer, "Wilmington and Weldon Railroad". La ville ne tombera aux mains des nordistes qu'en février 1865.
  3. Cette brigade comprend 4 régiments de Caroline du Nord, les 8e, 31e, 51e, 61e.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) David J. Eicher, The Longest Night: A Military History of the Civil War, 2001, Simon & Schuster, (ISBN 0-684-84944-5). Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]