Bataille de Gavere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Gavere
Informations générales
Date 23 juillet 1453
Lieu près de Gavere, à 15 km de Gand
Issue Victoire bourguignonne
Belligérants
Blason fr Bourgogne.svg Duché de Bourgogne Blason ville be Gand (Flandre-Orientale).svg milices gantoises
Commandants
Philippe III de Bourgogne
Forces en présence
30 000 hommes ~ 30 000 hommes
Pertes
 ? 16 000 morts
Coordonnées 50° 56′ N 3° 39′ E / 50.9333, 3.65 ()50° 56′ Nord 3° 39′ Est / 50.9333, 3.65 ()  

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Gavere.

La bataille de Gavere eut lieu le 23 juillet 1453 et opposa l’armée bourguignonne de Philippe le Bon et les milices rebelles gantoises, d’effectifs semblables. La bataille se solda par la déroute des Gantois, lesquels, dès le lendemain, se virent imposer des conditions de paix très dures.

Prémisses[modifier | modifier le code]

La bataille de Gavere est l’aboutissement d’une longue période d’opposition des Gantois au pouvoir politique central, en l’espèce les ducs de Bourgogne. C’était, plus spécialement, dans la pression fiscale imposée par le duc Philippe le Bon que le mécontentement des Gantois prenait sa source. Après que deux ans de troubles eurent dévasté de grandes parties du comté de Flandre, le duc, résolu d’en finir une fois pour toutes, et faisant appel à la noblesse de Picardie, d’Artois et de Hainaut, leva début juin 1453 une armée d’environ 30 000 hommes.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Le 16 juillet, il mit le siège devant le château fort de Gavere, localité sise à environ quinze kilomètres au sud de Gand, sur la rive droite de l’Escaut. Ledit château était occupé depuis deux ans par une garnison composée d’une quinzaine de Gantois et de seize mercenaires anglais sous le commandement du capitaine John Fox. Une poignée de défenseurs réussirent néanmoins à forcer l’encerclement et à gagner la ville de Gand.

C’est là que le 23 juillet fut déclenché ce qu’on est venu à appeler le Gaverse Reyse, l’expédition militaire vers Gavere : tous hommes valides âgés entre 20 et 60 ans, auxquels se joignirent les bourgeois des faubourgs et divers alliés, se mirent en marche pour Gavere. Entre-temps cependant, Philippe le Bon, ayant réussi à s’emparer du château fort, et pendu sans merci les défenseurs de celui-ci, avait déployé ses troupes sur les collines et dans les bosquets alentour, et dépêché une avant-garde chargée d’empêcher les communiers gantois de se mettre en ordre de bataille. Deux déconvenues majeures allaient alors frapper les Gantois : d’abord, à leur arrivée à Gavere, après trois heures de marche forcée, la trahison de John Fox, qui se hâta de rejoindre les lignes ennemies ; ensuite et surtout, au haut de la bataille, la mise hors combat de leur artillerie par l’explosion de leur provision de poudre, atteinte par une étincelle. Les Gantois, pris de panique, furent promptement mis en déroute par les Bourguignons. Cette défaite signe la fin des prétentions d’indépendance politique de Gand.

Source[modifier | modifier le code]