Bataille de Gagra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Gagra
Informations générales
Date 1er - 6 octobre 1992
Lieu Gagra, Abkhazie, Géorgie
Issue Victoire des séparatistes abkhazes
Belligérants
Garde nationale abkhaze
Confédération des peuples des montagnes du Caucase
Flag of Georgia (1990-2004).svg Géorgie
Forces en présence
3000-4000 hommes[1] plusieurs centaines[1]
Pertes
inconnues militaires : inconnues
civiles : 429 tués
Guerre d'Abkhazie
Batailles
Siège de Tkvartcheli · Bataille de Gagra · Massacre de Kamani · Bataille de Soukhoumi (Blocus de l'aéroport) · Nettoyage ethnique des Géorgiens

La bataille de Gagra est livrée du 1er au 6 octobre 1992 pendant la guerre d'Abkhazie. Elle oppose des forces géorgiennes aux sécessionnistes abkhazes appuyés par des combattants de la Confédération des Peuples des Montagnes du Nord-Caucase. Les alliés, commandés par le seigneur de la guerre tchétchène Chamil Bassaïev, s'emparent lors d'une attaque surprise de la ville de Gagra, défendue par des troupes géorgiennes en infériorité numérique mais équipées de davantage de blindés que leurs adversaires.

La victoire des sécessionnistes est suivie par un nettoyage ethnique de la population géorgienne locale. La bataille est l'une des plus sanglantes du conflit et constitue un tournant décisif dans le cours de la guerre. Elle entraîne notamment une détérioration sérieuse des relations entre la Géorgie et la Russie, la première suspectant la seconde d'avoir envoyé des conseillers militaires aux côtés des rebelles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b The HRW 1995, p. 25-6

Sources[modifier | modifier le code]