Bataille de Fort Wagner, Morris Island

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wagner.
Bataille de Fort Wagner sur Morris Island
Braxton Bragg
Braxton Bragg
Informations générales
Date 11 juillet 1863 puis du 16 juillet 1863 au
7 septembre 1863
Lieu Fort Wagner, à l'extrémité de Morris Island (en), au sud de Charleston
Issue Évacuation du fort par les Sudistes
Belligérants
US flag 34 stars.svg
États-Unis
CSA FLAG 4.3.1861-21.5.1861.svg
États confédérés
Commandants
Quincy Gilmore Braxton Bragg
Forces en présence
10 000 1 800
Pertes
2 000 1 160
'Guerre de Sécession'
Batailles
Fort Sumter · Bull Run (1re) · Shiloh · Campagne Péninsulaire · Bull Run (2e) · Antietam · Fredericksburg · Stones River · Chancellorsville · Gettysburg · Vicksburg · Chickamauga · Chattanooga · Wilderness · Spotsylvania · Cold Harbor · Petersburg · Five Forks · Appomatox
Coordonnées 32° 43′ 48″ N 79° 52′ 16″ O / 32.73, -79.87132° 43′ 48″ Nord 79° 52′ 16″ Ouest / 32.73, -79.871  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Fort Wagner, Morris Island.

Géolocalisation sur la carte : Caroline du Sud

(Voir situation sur carte : Caroline du Sud)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Fort Wagner, Morris Island.

La bataille de Fort Wagner est une bataille de la guerre de Sécession qui se déroula en 3 phases :
- le 11 juillet 1863 (assaut)
- du 16 juillet au 18 juillet 1863 (bombardement et assaut)
- du 19 juillet au 7 septembre 1863 (siège et bombardement)

Cette bataille marque le début d'un siège de Charleston qui durera jusqu'au 4 décembre 1863.
C'est le siège le plus long de la guerre de Secession.

Situation[modifier | modifier le code]

Fort Wagner est situé à l'entrée de l'estuaire de la rade de Charleston sur l'île Morris en Caroline du Sud.
Il est situé à la pointe nord de l'île Morris, il était entouré d'un mur de sable long de plus de 200 mètres et haut de 10 mètres.
La seule approche possible résidait en une plage large d'une cinquantaine de mètres, point de passage obligé et soumis aux tirs des pièces du fort.

Prélude[modifier | modifier le code]

A la mi-juillet 1863, les troupes fédérales, sous le commandement du général Quincy Gilmore (en), remontent la côte atlantique vers le nord en direction de Charleston.
Charleston étant un port important, les Confédérés avaient fortifié les abords de la ville.

L'attaque du Fort Wagner, permettait d'entreprendre la stratégie de blocus des ports confédérés, par l'Union, qui avait pour but de permettre la capture, ou la fermeture, du port de Charleston.

Les fortifications[modifier | modifier le code]

Outre le Fort Sumter, dressé au milieu de la rade de Charleston, nombre de batteries avaient été placées sur les plages, dunes et îlots avoisinants :

ainsi que plusieurs batteries et redoutes placées sur les plages, les iles et ilots avoisinants :

Pour défendre l'approche sud de la ville justement, une fortification de bois et de sable, dotée de puissantes pièces d'artillerie, avait été érigée à l'extrémité de Morris Island (en) : le Fort Wagner, qui va devenir un enjeu.

Les forces en présence[modifier | modifier le code]

  • Union :

Si l'Union pouvait engager 5 000 assaillants, il était clair que la première vague subirait des pertes catastrophiques.

    • 41 pièces d'artillerie
    • 7 Vaisseaux
  • Confédération :
    • Charleston Batallion
    • 1st S.C. Artillery
    • ....

1er assaut[modifier | modifier le code]

Le 11 juillet 1863, l'infanterie nordiste, appuyée par quelques pièces d'artillerie, lance un assaut sur fort Wagner qui échoue.
Lors de ce 1er assaut, l'Union perd 330 hommes et les Confédérés 12.

2e assaut[modifier | modifier le code]

Le 16 juillet 1863, le général Quincy Gilmore (en), décide d'un assaut plus important.
Quelques régiments (dont le 54ème Massachusetts) sont envoyés, en diversion, sur James Island, une île voisine de Morris Island ou se trouve fort Wagner.
Contre toute attente les sudistes contre-attaquent, mettant en déroute le 10ème Connecticut.
Le régiment Noir (54ème Massachusetts) est alors engagé pour repousser les Confédérés.
Au prix de 40 hommes perdus, le 54ème Massachusetts gagne ses premiers lauriers.
Le général Quincy Gilmore, décide alors de ramener ce régiment sur Morris Island en vue de participer à l'assaut contre le Fort Wagner.

Durant la journée du 18 juillet, 41 pièces d'artillerie nordiste, soutenues par les canons de 7 vaisseaux, pilonnent le fort Wagner.
Le colonel Robert Gould Shaw obtient que le 54ème Massachusetts ouvre la route aux 12 régiments blancs fédéraux désignés pour l'assaut contre fort Wagner.
À la tombée de la nuit, les troupes fédérales montent à l'assaut sur la plage bordant fort Wagner. Malheureusement pour les assaillants, les dommages occasionnés à la position sudiste par le bombardement de l'Union s'avérèrent des plus limités. Rapidement, les défenseurs confédérés, dont les tireurs d'élite du Charleston Batallion et les artilleurs expérimentés du 1st S.C. Artillery, sortent de leurs casemates et ouvrent le feu sur la vague des assaillants.

Assaut contre Fort Wagner

Étant en tête de la vague d'assaut, le 54ème Massachusetts fut touché de plein fouet par les tirs d'artillerie Sudistes. Malgré les pertes, il parvint à franchir la plage le séparant de fort Wagner et à franchir un fossé d'eau pour atteindre les parapets du fort.
Pris sous les tirs de fusils des défenseurs, les Noirs parvinrent, provisoirement, à gravir un parapet et à y faire flotter la bannière fédérale.
Le colonel Shaw, s'élançant au-devant de ses troupes fut tué sur le parapet, atteint d'une balle au cœur. À bout de forces, les survivants se virent contraints de battre en retraite.

Cet assaut, infructueux, coûta à l'Union 1.600 hommes contre moins de 200 aux Confédérés. Le 54ème Massachusetts y perdit presque tous ses officiers, 116 tués et 106 blessés (dont 24 succomberont) et 50 prisonniers (dont certains passés par les armes par les Sudistes après la capture); soit 272 hommes perdus sur un total de 600 assaillants.

Outre le colonel Robert Gould Shaw, tué sur le parapet du fort - le général George Crockett Strong est blessé (il mourra du tétanos dans les suites) - le colonel Haldimand S. Putnam est tué d'une balle dans la tête - le colonel John Lyman Chatfield est blessé (et mourra de la gangrène dans les suites).

Shaw fut enterré par les Sudistes dans une fosse commune avec ses soldats noirs. Les rebelles pensaient ainsi l’insulter. Mais, en voulant l’humilier, les confédérés firent finalement du colonel un martyr de la cause abolitionniste.

3e assaut[modifier | modifier le code]

Le général Quincy Gilmore changea dès lors totalement de stratégie.
Il demanda des renforts, et assiégea Fort Wagner avec 10 000 hommes et le soutien d'une forte artillerie navale.

Les Sudistes de Fort Wagner se défendirent obstinément contre les bombardements. Des vivres et des renforts leur furent envoyés de Charleston la nuit par canots à rames.

Le génie nordiste construisit 5 tranchées parallèles, qui leur permirent de s'approcher du fort. L'essentiel du travail fut effectué par les survivants noirs du 54ème Massachusetts qui se plaignaient moins des travaux manuels et restaient imperturbables sous les tirs ennemis.
Des kilomètres de tranchées furent ainsi creusés afin de permettre l'approche du fort par 89 canons fédéraux. La moitié du travail fut exécutée par les Noirs, de nuit ou sous les 40° d'un été humide et étouffant au cours duquel mouches et moustiques multiplièrent les fièvres.

Le 7 septembre 1863, après 58 jours de siège et l'échec de deux assauts terrestres, les 740 Sudistes survivants, écrasés sous les tirs de l'artillerie fédérale, évacuèrent définitivement le Fort Wagner.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Dès la capture du fort, les Nordistes y placèrent leur artillerie qui bombarda aussitôt Charleston.
Le Fort Sumter, qui occupait le centre de la baie de Charleston (et où avait débuté cette guerre), fut réduit à un amas de ruines.
En décembre 1863, Charleston était bombardé quotidiennement par environ 20 obus, dont les plus gros pesaient 90 kilos.
Ces bombardements quotidiens, qui durèrent plus de 12 mois, ne suffirent pourtant jamais à empêcher le trafic naval de Charleston qui alimentait l'effort de guerre Sudiste.
Il faudra attendre Noël 1864 pour voir le général Sherman capturer Charleston à l'issue d'une campagne terrestre qui l'avait amené à tronçonner une nouvelle fois le territoire sudiste au lendemain de la chute d'Atlanta.

Bilan[modifier | modifier le code]

L'opération contre fort Wagner se révéla, en définitive, peu concluante.
Un soldat nordiste décrivit cette campagne comme étant the most fatal and fruitless campagn of the entire war, la campagne la plus meurtrière et la plus inutile de toute la guerre...

Filmographie[modifier | modifier le code]

Glory dont le film retrace l'histoire du 54e régiment d'infanterie du Massachusetts (vu du côté des noirs afro-américains) qui formèrent l'un des premiers bataillons noir américain de l'histoire des États-Unis.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]