Bataille de Fort Dearborn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Fort Dearborn
Monument commémorant la bataille de fort Dearborn à l'emplacement de Fort Dearborn.
Monument commémorant la bataille de fort Dearborn à l'emplacement de Fort Dearborn.
Informations générales
Date 15 août 1812
Lieu Chicago
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni
Potawatomis
Drapeau des États-Unis États-Unis
Guerre anglo-américaine de 1812
Batailles
1812 : Bataille de l'île Mackinac (1812) · Bataille de Fort Dearborn · Bataille de Détroit · Campagne du Niagara · Bataille de Queenston Heights · Bataille du moulin de Lacolle (1812)

1813 : Bataille de Frenchtown · Combat du Shannon et de la Chesapeake · Bataille de York · Bataille de la rivière Thames · Guerre Creek · Bataille de Fort Mims · Bataille de Châteauguay · Bataille de Beaver Dams · Bataille de la ferme Crysler
1814 : Bataille de l'île Mackinac (1814) · Incendie de Washington · Bataille de Prairie du Chien · Bataille de Baltimore · Bataille de Cook's Mills
1815 : Bataille de La Nouvelle-Orléans

Coordonnées 41° 51′ 28″ N 87° 37′ 09″ O / 41.857777777778, -87.619166666667 ()41° 51′ 28″ Nord 87° 37′ 09″ Ouest / 41.857777777778, -87.619166666667 ()  

Géolocalisation sur la carte : Illinois

(Voir situation sur carte : Illinois)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Fort Dearborn.

La bataille de Fort Dearborn (également connue sous le nom de massacre de Fort Dearborn) se déroula lors de la guerre anglo-américaine de 1812, le 15 août 1812, près de Fort Dearborn (lieu qui fait aujourd'hui partie de la ville de Chicago). Le massacre se produisit après l'évacuation du fort, ordonnée par le général américain William Hull.

Le commandant de Fort Dearborn, le capitaine Nathan Heald ordonna que toute la poudre et les réserves de whisky soient détruites afin que les alliés indiens des Britanniques ne puissent s'en saisir. Heald resta à Fort Dearborn jusqu'à l'arrivée de renforts depuis Fort Wayne en Indiana. Une colonne de 148 soldats, femmes et enfants quittèrent Fort Dearborn pour rejoindre Fort Wayne. Mais à moins de deux kilomètres au sud du fort Dearborn, près de ce qui est aujourd'hui l'intersection 18th Street et Prairie Avenue[1], un groupe de guerriers Potawatomis postés en embuscade tuèrent plus de cinquante personnes et firent prisonniers les survivants afin de les vendre aux Britanniques. Ces derniers rachetèrent les captifs et leur rendirent rapidement la liberté.

Fort Dearborn fut incendié jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'un tas de cendres et la région ne revit plus de colons américains avant la fin de la guerre. Le massacre est commémoré sur le drapeau de la ville de Chicago par sa première étoile rouge[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chicago School of Architecture Foundation, Prairie Avenue Historic District Committee, Prairie Avenue Historic District, Chicago, The Committee,‎ 1976 (OCLC 20759123)
  2. First Red Star, Chicago Public Library

Lien externe[modifier | modifier le code]