Bataille de Fort Charlotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Fort Charlotte
Informations générales
Date 20 février - 9 mars 1780
Lieu Mobile (Alabama)
Issue Victoire espagnole
Belligérants
Bandera de España 1760-1785.svg Espagne Union flag 1606 (Kings Colors).svg Grande-Bretagne
Commandants
Bernardo de Gálvez Elias Durnford
Forces en présence
754 hommes
(réguliers, miliciens et indiens)
267 hommes
(98 réguliers, 169 miliciens)
Pertes
inconnues 267 morts, blessés ou capturés
Guerre d'indépendance des États-Unis
Coordonnées 30° 41′ 10″ N 88° 02′ 29″ O / 30.68611944, -88.04150556 ()30° 41′ 10″ Nord 88° 02′ 29″ Ouest / 30.68611944, -88.04150556 ()  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Fort Charlotte.

Géolocalisation sur la carte : Alabama

(Voir situation sur carte : Alabama)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Fort Charlotte.

La bataille de Fort Charlotte fut un siège qui dura deux semaines et fut dirigé par Bernardo de Gálvez contre les Britanniques pour protéger les fortifications de Mobile durant la guerre d'indépendance américaine. Fort Charlotte était le poste frontalier qui menaçait La Nouvelle-Orléans dans la colonie espagnole de Louisiane.

L'armée de Gálvez navigua depuis La Nouvelle-Orléans à bord d'une petite flotte de transports le 28 janvier 1780. Le 10 février, les Espagnols débarquèrent près de Fort Charlotte. La garnison britannique était supérieure en nombre aux Espagnols et elle résista jusqu'au 9 mars, jour où ils virent l'infanterie régulière et l'artillerie espagnole qui s'approchaient pour se joindre à Gálvez, ce qui les força à se rendre. Le commandant de Fort Charlotte, le capitaine Elias Durnford, pouvait s'appuyer sur l'aide de Pensacola, mais celle-ci ne vint jamais. Sa reddition assura le contrôle de la rive occidentale de la baie de Mobile et ouvrit la voie pour les opérations espagnoles contre Pensacola.