Bataille de Fatshan Creek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Fatshan Creek
Bataille de Fatshan Creek
Bataille de Fatshan Creek
Informations générales
Date 1er juin 1857
Lieu 70 kilomètres au sud de Canton
Chine
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni Drapeau de la dynastie Qing Dynastie Qing
Commandants
Contre-amiral Michael Seymour
Commodore Henry Keppel
Forces en présence
une dizaine de canonnières environ 70 jonques
Pertes
inconnues toutes les jonques sont détruites ou capturées
Seconde guerre de l'opium
Batailles
Bogue · Forts de la rivière des Perles (en) · Canton (1re) (en) · Fatshan Creek · Canton (2e) · Forts de Taku (1re) (en) · Forts de Taku (2e) (en) · Forts de Peï-Ho · Zhangjiawan · Palikao
Coordonnées 23° 01′ 44″ N 113° 07′ 08″ E / 23.029, 113.11923° 01′ 44″ Nord 113° 07′ 08″ Est / 23.029, 113.119  


La bataille de Fatshan Creek est un engagement naval livré le 1er juin 1857 en Chine, pendant la Seconde guerre de l'opium (1856-1860).

Déroulement[modifier | modifier le code]

Une flotte chinoise composée de près de 70 jonques, est à l'ancre, sous la protection des canons d'un fort, au mouillage de Fatshan Creek, à 70 kilomètres au sud de Canton. Le contre-amiral Michael Seymour chef de l'escadre britannique, décide de détruire cette flotte, qui est attaquée en conséquence par une dizaine de canonnières dont il partage le commandement avec le commodore Henry Keppel. Les Britanniques commencent par s'emparer du fort, puis leurs petits bâtiments pénètrent dans le mouillage, dont les Chinois avaient vainement tenté d'interdire l'accès en sabordant plusieurs jonques à son entrée. Un sévère combat d'artillerie s'engage. La discipline, la technologie et l'entraînement supérieurs des Britanniques emportent la décision et la flotte chinoise est incendiée. Une vingtaine de jonques parviennent à s'extraire de la nasse, mais rattrapées par les canonnières dont certaines sont mues par la vapeur et sont plus rapides que les navires chinois, elles sont toutes systématiquement capturées ou détruites.

Deux ans plus tard, les Chinois prennent leur revanche sur la Royal Navy. Le 25 juin 1859, ils repoussent avec pertes une attaque menée par la flotte anglaise contre les forts du Peiho et lui coulent quatre canonnières lors de cette bataille qui constitue la seule défaite majeure navale subie par le Royaume-Uni pendant l'ère victorienne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anthony Bruce et William Cogar, An encyclopedia of naval history, Facts On Files Inc., 1998 New-York (ISBN 0-8160-2697-1)
  • Richar Hill, War at sea in the ironclad age, Richard Hill, Smithonian Books, 2006 (ISBN 0-06-089167-X)