Bataille de Devina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Informations générales
Date 17 juillet 1279
Lieu Devina, près de Kotel en Bulgarie
Issue Victoire bulgare
Belligérants
Flag of Palaeologus Dynasty.svg Byzantins Coat of Arms of the Bulgarian Empire.PNG Bulgares
Commandants
Murin Ivailo
Forces en présence
10 000 Inférieures à celles des byzantins
Pertes
près de 10 000 faibles
Guerre entre l'empire byzantin et l'empire bulgare
Coordonnées 42° 55′ N 26° 27′ E / 42.91666667, 26.4542° 55′ Nord 26° 27′ Est / 42.91666667, 26.45  

La bataille de Devina se déroula le 17 juillet 1279 près de la petite forteresse de Devina, à proximité de l'actuelle ville de Kotel dans l'oblast de Bourgas au sud-est de la Bulgarie. Le tsar bulgare Ivailo y attaqua l'armée byzantine envoyée en aide à son rival pour le trône, Ivan Asen III.

Origines du conflit[modifier | modifier le code]

En 1277, au cours d'un soulèvement populaire dirigé par Ivailo qui a éclaté au nord-est de la Bulgarie en réponse à l'incapacité de l'empereur Constantin Ier Asên de faire face aux raids constants des Mongols qui dévastèrent le pays durant plusieurs années, Ivailo devint tsar de Bulgarie. L'empereur byzantin Michel VIII Paléologue décida de profiter de l'instabilité de la Bulgarie. Il y envoya une armée pour imposer son allié Ivan Asen III sur le trône. Ce dernier prit le contrôle de la région entre Vidin et Cherven. Ivailo fut assiégé par les Mongols à Drastar (Silistra) et la noblesse de la capitale Tarnovo accepta Ivan Asen III comme empereur.

La bataille[modifier | modifier le code]

Au cours de la même année, cependant, Ivailo réussit à dégager Drastar et se dirigea vers la capitale. Dans sa volonté de défendre son allié, Michel VIII envoya une puissante armée de 10 000 hommes vers la Bulgarie sous le commandement de Murin. Quand Ivailo apprit ce fait, il abandonna sa marche vers Tarnovo. Bien que ses troupes fussent en infériorité numérique, le chef bulgare attaqua Murin au niveau de la passe de Kotel le 17 juillet 1279 et les Byzantins furent mis en déroute. La plupart d'entre eux périrent dans la bataille pendant que le reste fut capturé puis tué sous l'ordre d'Ivailo.

Conséquences[modifier | modifier le code]

À la suite de cette défaite, Michel VIII envoya une autre armée de 5000 hommes dirigée par Aprin qui fut aussi défaite avant d'atteindre les Balkans. Sans soutien, Ivan Asen III fuit vers Constantinople. La guerre civile en Bulgarie continua jusqu'en 1280 lorsqu'Ivailo dut à son tour fuir face aux Mongols et Georges Ier Terter accéda âu trône.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Angelov, D., Cholpanov, B. Bulgarian military history in the Middle Ages (X-XV century), Publié par BAN, Sofia 1994, pp. 167-168 (en)
  • Zlatarski, V. History of the Bulgarian state during the Middle Ages, vol. I, part 1, Sofia 1970, "Nauka i Izkustvo", pp. 568-572 (récupéré sur Books about Macedonia, 29.11.2008) (en)