Bataille de Contreras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Contreras
Bataille de Contreras par Carl Nebel (1851)
Bataille de Contreras par Carl Nebel (1851)
Informations générales
Date 20 août 1847
Lieu Mexico
Issue Victoire des États-Unis
Belligérants
US flag 28 stars.svg États-Unis Flag of Mexico (1823-1864, 1867-1968).png Mexique
Commandants
Winfield Scott Santa Anna
Gabriel Valencia
Forces en présence
8'500 hommes 20'000 hommes
Pertes
60 morts et blessés 700 morts
843 prisonniers
Gén. Frontera †

Généraux prisonniers:

  • Salas
  • Nicolas
  • Mendoza
Guerre américano-mexicaine
Batailles
Opérations le long du Río Grande
Fort Texas — Palo Alto — Resaca de la Palma

La révolte de Taos
Cañada — Mora — Embudo Pass — Pueblo de Taos


Campagne de Californie
Santa Fe — San Pasqual — Rio San Gabriel — La Mesa


Campagne du Nord de Taylor
Monterrey — Buena Vista


Campagne de Scott
Veracruz — Cerro Gordo — Contreras — Churubusco — Molino del Rey — Chapultepec — Mexico


Siège de Puebla
Siège de Puebla — Bataille de Huamantla

La bataille de Contreras aussi nommée bataille de Padierna (dans le monde hispanique) se déroule dans la nuit du 19 au 20 août 1847 durant la phase finale de la guerre américano-mexicaine, à Contreras, l'un des arrondissements de Mexico. Elle oppose l'armée américaine, forte de 8 500 hommes, commandée par le Général Winfield Scott à l'armée mexicaine, forte de 20 000 hommes, commandée par les généraux Antonio López de Santa Anna et Gabriel Valencia. Elle se conclut par une victoire des États-Unis.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après la superbe victoire lors de la bataille de Cerro Gordo, le 18 avril 1847, l'armée américaine se rend à Xalapa et Puebla, où elle se retrouve dans une région belle, productive et saine, bien loin des fièvres de la côte. Scott y attend des renforts et, peut-être, quelque ouverture de paix de la part du gouvernement mexicain. Mais assez vite il constate les problèmes que cause l'approvisionnement de son armée depuis la base de Veracruz. La route, depuis ses bases de Jalapa et Puebla, jusqu'à la côte est longue et infestée de guerilleros mexicains, il ne peut divertir assez d'hommes pour assurer la sécurité de ses convois d'approvisionnement. Face à ce dilemme, Scott prend une décision hardie: il abandonne sa longue chaîne d'approvisionnement et consolide sa position à Puebla. Son armée survivra sur ce qu'elle pourra arracher au pays et à ses habitants.

À la surprise générale, cela fonctionne. Mexico ne fait aucune demande de négociations mais Scott est en mesure de maintenir son armée en état de combattre durant tout l'été. Lorsque les renforts arrivent, portant ses troupes à environ 13 000 hommes, il décide qu'il est temps d'avancer vers Mexico.

Approche de Mexico[modifier | modifier le code]

Au sud de Mexico, devant la ville de San Antonio, les américains se retrouvent face à des défenseurs occupant des positions particulièrement fortes et stratégiques. Scott se tourne à nouveau vers ses ingénieurs et en particulier vers Lee, pour trouver une alternative à une absurde attaque frontale.

Lee, à nouveau lui fournit une solution. Le terrain particulièrement accidenté de cette région, qui comprend le Pedregal, peut-être qualifié du plus infranchissable et plus pur lieu de désolation qu'une armée aie jamais rencontré, un stérile no-man's-land qui fait songer à un océan de lave déchaîné qui se serait subitement figé.

Il est fissuré, creusé de cavernes, hérissé d'affleurements pointus et dénué de vie. Santa Anna ne laisse pratiquement aucune garde en ce lieu où, pense-t-il, il n'est pas aisé de faire avancer un troupeau de chèvres et a fortiori toute une armée. Mais Lee trouve un passage et dirige ses ouvriers afin de tailler un chemin à l'armée de Scott jusqu'à la ville de Contreras. Ce passage permettant à une partie des troupes d'attaquer le flanc des positions mexicaines. Alors que l'autre partie des troupes se masse devant San Antonio.

La bataille[modifier | modifier le code]

Plan de la Bataille de Contreras

Le commandant et Président mexicain Antonio López de Santa Anna envoie une force de 5 000 hommes commandée par le Général Gabriel Valencia pour s'opposer aux américains qui débouchent à Contreras. Les troupes U.S. attaquent et mettent en déroute l'armée de Valencia à Contreras.

Avec la déroute de Valencia la position mexicaine de San Antonio est contrainte de se replier sur Churubusco. Après la prise de San Antonio, les forces américaines font leur jonction avec celles qui ont vaincu Valencia et se préparent pour la bataille de Churubusco.

Sources[modifier | modifier le code]

  • The Mexican War; Nevin, David; Time Life Books; NY; 1978 ISBN 0809423022.
  • The Mexican-American War 1846-48; Bauer, K. Jack; NY; Macmillan, 1974; ISBN 0025078909.

Voir aussi[modifier | modifier le code]