Bataille de Castricum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Castricum
Battle castricum.jpg
Informations générales
Date 6 octobre 1799
Lieu Castricum (Pays-Bas)
Issue Victoire franco-batave décisive
Belligérants
Drapeau français République française
Flag of the Batavian Republic.gif République batave
Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Commandants
Guillaume Marie-Anne Brune
Herman Willem Daendels
Frederick, duc d'York et Albany
Ralph Abercromby
Guillaume Ier des Pays-Bas
Forces en présence
75 000 hommes 60 000 hommes
Pertes
1 382 morts, blessés ou prisonniers Grande-Bretagne:
130 morts
680 blessés
630 prisonniers[1]

Russie:
382 morts ou prisonniers
735 blessés[1]
Deuxième coalition
Batailles
Guerre de la Deuxième Coalition

St George's Caye (navale) — Copenhague (navale) — Algésiras (navale)


Campagne de Hollande
Callantsoog — Vlieter — Krabbendam — Bergen — Alkmaar — Castricum


Campagne de Suisse
Ostrach — 1re Stockach — Winthertur — 1re Zurich — 2e Zurich — Biberach — Engen  — 2e Stockach — Moesskirch — Höchstädt — Ampfing — Hohenlinden


Campagne d'Égypte
Prise d'Alexandrie — Chebreiss — Pyramides — 1re Aboukir — Sédiman — Nicopolis — Caire — El Arish — Jaffa — Saint-Jean-d'Acre — Mont-Thabor — 2e Aboukir — Damiette — Héliopolis — 3e Aboukir — Mandora — Canope — Siège d'Alexandrie


2e Campagne d'Italie
Magnano — Cassano — Bassignana — Trebbia — Mantoue — Novi — Montebello — Gênes — Marengo — Pozzolo

Coordonnées 52° 33′ N 4° 40′ E / 52.55, 4.6666666666667 ()52° 33′ Nord 4° 40′ Est / 52.55, 4.6666666666667 ()  

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Castricum.

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Castricum.

La bataille de Castricum eut lieu le 6 octobre[2] 1799, opposant les armées franco-bataves aux armées anglaises et russes de la deuxième coalition.

Contexte[modifier | modifier le code]

Une force anglo-russe de 32 000 hommes débarque dans le nord de la Hollande le 27 août 1799, et capture la garnison hollandaise du Helder le 30 août. Après la bataille de Bergen le 19 septembre, où elle est vaincue, l'armée Anglo-Russe remporte la bataille de Alkmaar. Elle se retrouve face aux armées françaises et hollandaises à Castricum le 6 octobre.

La bataille[modifier | modifier le code]

Herman Willem Daendels

La ville de Castricum passe des mains britanniques et russes à celles des Français et Hollandais plusieurs fois, mais les combats tournent à l'avantage de Brune et Daendels. Frederick, duc d'York et Albany, se rend compte que la position est intenable et ordonne la retraite.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les armées coalisées ont perdu 2 536 hommes et 11 canons, les armées républicaines seulement 1 382 hommes.

Avec ses victoires aux batailles de Bergen, et Castricum, le général Brune oblige les Anglais et les Russes à signer, le 18 octobre, la convention d'Alkmaar et à quitter le territoire de la République Batave. Le 19, Paul Ier de Russie rompt avec la Grande-Bretagne et l’Autriche et quitte la coalition le 22.

Le 19 novembre toutes les troupes russes et britanniques ont réembarqué. L'année suivante, des lignes défensives sont construites pour protéger Amsterdam de futures invasions.

Brune qui s'est montré généreux envers les vaincus, reçoit un certain nombre de chevaux de la part de Frederick, duc d'York et Albany, en signe de gratitude.

Références[modifier | modifier le code]

Frederick, duc d'York et Albany
  1. a et b Le courier de l'Empire: journal historique, politique et littéraire, p.1046.
  2. Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Dictionnaire historique et biographique des généraux français, depuis le onzième siècle jusqu'en 1820 , Volume 2, 1821