Bataille de Campo Tenese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Campo Tenese
Informations générales
Date 9 mars 1806
Lieu Castrovillari, Italie
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français Flag of the Kingdom of the Two Sicilies (1816).svg Royaume de Naples
Commandants
Jean Reynier Roger de Damas
Forces en présence
6 000 hommes 11 000 hommes
Pertes
500 tués ou blessés 3 000 tués ou blessés
Troisième coalition
Batailles
Batailles navales

Cap Finisterre - Trafalgar - Cap Ortegal - Gaète - Campo Tenese - Maida


Campagne d'Autriche (1805) : opérations en Bavière - Autriche - Moravie
Donauwörth - Wertingen - Gunzburg - Haslach-Jungingen - Memmingen - Elchingen - Nerenstetten - Neresheim - Ulm - Ried - Lambach - Bodenbiehls - Steyer - Amstetten - Maria-Zell - Dürenstein - Hollabrunn (Schöngrabern) - Wischau - Austerlitz


Campagne d'Italie (1805) : Opérations en Italie du Nord
Vérone - Caldiero


Traité de Presbourg
Coordonnées 39° 52′ 30″ N 16° 04′ 00″ E / 39.875, 16.06666667 ()39° 52′ 30″ Nord 16° 04′ 00″ Est / 39.875, 16.06666667 ()  

La Bataille de Campo Tenese eut lieu le 9 mars 1806 entre l'Armée de Naples de Napoléon sous le commandement du général Jean Reynier et l'Armée royale napolitaine sous le commandement du général Roger de Damas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la décision du roi Ferdinand Ier des Deux-Siciles de s'allier à la troisième coalition contre Napoléon et la victoire décisive de ce dernier à la bataille d'Austerlitz, Napoléon envahit le royaume de Naples en février 1806 (la seconde invasion française en sept ans) et installe son frère Joseph Bonaparte sur le trône. Naples tombe le 15 février, et en mars seules les forteresses de Gaète et de Calabre, où est retranchée l'armée napolitaine, résistent encore aux Français.

Le 9 mars, l'armée française engage une série d'escarmouches : l'armée napolitaine est défaite et la plupart des hommes se rendent, changent de côté, ou se sauvent en Sicile sous la protection des Anglais.

Le lendemain de la bataille, Joseph Bonaparte devient le nouveau roi du royaume de Naples, séparant la Sicile du continent.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Pigeard, Dictionnaire des batailles de Napoléon, Tallandier, 2004, (ISBN 2-84734-073-4)