Bataille de Callinicum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Callinicus.
Bataille de Callinicum
Informations générales
Date 19 avril 531
Lieu Ar-Raqqa au nord de la Syrie
Issue Victoire Sassanide
Belligérants
Byzantins Empire Sassanide
Commandants
Bélisaire Spahbod, Azarethes
Forces en présence
20 000 Byzantins
5 000 Ghassanides
10 000 Perses
5 000 Lakhmides
Pertes
Lourdes Lourdes
Guerre d'Ibérie
Batailles
Bataille de Dara

La bataille de Callinicum opposa l'armée de l'empire byzantin sous le commandement du général Bélisaire à celle des Perses Sassanides dirigée par Sepahbod Azarethes le 19 avril 531 dans le cadre de la guerre d'Ibérie. Bélisaire avait été engagé dans des escarmouches avec les forces persannes suite à la bataille de Dara dans le but d'une mise en déroute. Néanmoins, la victoire revint aux Perses à Callinicum ce qui conduit au retrait des deux armées.

La bataille[modifier | modifier le code]

Les forces de Bélisaire comptaient 20 000 hommes ainsi que 5000 arabes Ghassanides, alliés de l'empire Byzantin. Ces derniers ont emprunté la route menant au cœur de l'empire Sassanide le long de la rive droite de l'Euphrate dans ce qui serait aujourd'hui le nord de l'Irak, ce qui correspond à la frontière entre l'empire Byzantin et l'empire Perse. Les forces perses se repliant se chiffraient à peu près à 10 000 hommes avec 5000 arabes Lakhmides. Suite à plusieurs jours de marches forcées, les Perses finissent par se déployer pour combattre les Byzantins.

Les deux armées ont adopté une formation différente. Bélisaire choisit de nouveau une étrange formation qui perturbe ses généraux. Ici, il ancre son flanc gauche (de l'infanterie) le long de la rive du fleuve, plaçant ses alliés arabes sur le flanc droit. Au centre, il place plusieurs rangs de cavaliers lourds (les cataphractes). Les Perses adoptent une formation plus conventionnelle, divisant leurs forces en deux groupes de taille similaire avec l'infanterie placée devant la cavalerie.

Les Perses déstabilisent le flanc droit des Byzantins forçant Bélisaire à se replier pour reformer sa ligne, mais les Perses ont suivi les Byzantins et bientôt ces derniers se retrouvent acculés le long du fleuve. Là, ils opposèrent une résistance qui leur permit de faire passer la majeure partie de leur armée sur la rive opposée du fleuve. Malgré la victoire, les Perses ne poursuivent pas les Byzantins et continuent leur retraite du territoire Byzantin.

Zachariah dit de cette bataille:

"Les Romains, flanqués, se sont enfuis devant l'attaque persane. Beaucoup se sont noyés dans l'Euphrate et d'autres ont été tués."

Cependant, il n'est pas précisé de quelle phase de la bataille il s'agit.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Cette défaite fut la première d'une série de guerres infructueuses de la part de Bélisaire contre les Sassanides et qui conduit les Byzantins à payer un lourd tribut en échange d'un traité de paix. Callinicum marque la fin de la première campagne de Bélisaire contre les Sassanides.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Kaveh Farroukh. Sassanian Elite Cavalry AD 224-642.