Bataille de Bu'ath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bataille de Bu'ath à Médine, en 617, a été la dernière et la plus sanglante bataille de la guerre dite de Hāthib [1] qui a eu lieu avant l'arrivée du prophète Mahomet entre les tribus arabes de Yatrib, celles de Banu Aus ou Aws et Banu Khazraj, dans le quartier sud-est de l'oasis appartenant à la tribu juive de Banu Qurayza.

Des tribus juives se sont installées dans le Hedjaz. Ils seraient venus par vagues successives après la prise de Jérusalem, capitale de Juda, en 597 av. J.-C. par Nabuchodonosor II, les persécutions des juifs par Hadrien (136 av. J.-C.),la conquête de Jérusalem par Titus (70 av. J.-C.) et également l'attaque de Pompée le Grand (64 av. J.-C.).

Dans cette région, vivaient également des tribus arabes bédouines[2],[3].


Contexte historique régional[modifier | modifier le code]

Les colonies juives étaient certainement nombreuses sur toute la côte nord-ouest de ce qui est de nos jours l'Arabie Saoudite. Mais seules quelques-unes sont connues. Elles se trouvaient à Taima, Fadak, Kaibar, Wadi al-Kura et proche de Médine (Yatrib). C'est dans ce lieu que les juifs étaient le plus nombreux. La tribu la plus puissante était celle des Banu Kainuka dans le nord de la ville qui possédait un marché à leur nom, celle des Banu al-Nadhir, proches et celles des Banu Qurayza installée à l'est. Ces deux dernières se disaient des descendants de la famille d'Aaron. En plus de la construction de leurs villages et des palmeraies, elles avaient construit des forteresses, pour se protéger des pilleurs et razzias. .

Deux tribus arabes s'installèrent vers 300, Banu Aws et Banu Khazraj qui venaient des côtes du sud (Yémen). Elles construisirent également des forteresses et s'allièrent avec les tribus qui vivaient là et des tribus bédouines nomades de la région.

Les juifs différaient peu des Arabes et avaient adopté certaines de leurs coutumes et même leurs noms qui étaient en majorité purement arabiques.

Bien que l'oasis soit fertile, les terres cultivables étaient rares. Les tribus furent prises dans un cycle de compétitions hostiles pour la possession des ressources, ce qui provoqua des conflits récurrents[4]. Des alliances se formaient et s'opposaient.

La bataille de Bu'ath est restée dans l'histoire[5],[6].

La bataille de Bu'ath[modifier | modifier le code]

Les Aws qui avaient fait alliance avec les tribus juives de Banu Nadir et Banu Qurayza, ainsi qu'avec les bédouins arabes de la tribu Muzayna avait pour chef Hudayr ibn Simak. Leurs adversaires étaient conduits par Amr ibn al-Numan. Ils étaient constitués de la majorité de la tribu Khazraj et les tribus bédouines de Juhayna et Ashja. Le clan des Aws de Haritha et le chef des Khazrajite Abdullah ibn Ubayy sont restés neutres. Les Aws et leurs alliés ont dû faire retraite. Ensuite ils contre-attaquèrent et furent en mesure de battre les Khazraj. Les chefs des deux partis furent tués. Malgré cette victoire, le résultat de cette bataille est resté une trêve fragile[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges BOHAS, « MÉDINE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 5 juillet 2013. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/medine/
  2. La Jewish Encyclopedia est une encyclopédie de langue anglaise publiée entre 1901 et 1906 par la maison d'édition Funk and Wagnalls. Son principal maître d'œuvre fut Isidore Singer. Elle contient plus de quinze mille articles en douze volumes, traitant de l'histoire et de la situation du judaïsme à cette époque. Les articles de la Jewish Encyclopedia, d'une grande érudition, ont encore une grande valeur pour les chercheurs à l'heure actuelle. Le texte intégral et non modifié peut être trouvé sur un site spécifique. Ce texte constitue aujourd'hui une ressource du domaine public, n'étant plus protégé par aucun copyright.
  3. The Making of the ENCYCLOPAEDIA JUDAICA and the JEWISH ENCYCLOPEDIA (2002), par David B. Levy
  4. The Qur'an: An Introduction - Auteur : Abdullah Saeed - 2008 - Éd. Routledge - (ISBN 0-203-93845-3) page 5
  5. http://www.jewishencyclopedia.com/articles/1683-arabia
  6. Robin Christian. Du paganisme au monothéisme. In: Revue du monde musulman et de la Méditerranée, no 61, 1991. L'arabie antique de Karib'îl à Mahomet - Nouvelles données sur l'histoire des Arabes grâce aux inscriptions. p. 147.Persée en ligne [archive]
  7. La Jewish Encyclopedia