Bataille de Brémule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 20′ 36″ N 1° 24′ 21″ E / 49.34333, 1.40583 () La bataille de Brémule s'est déroulée le 20 août 1119 entre Henri Ier Beauclerc, roi d’Angleterre et duc de Normandie, et le roi de France Louis VI le Gros. Sévèrement battu, Louis VI est contraint à fuir et à se réfugier aux Andelys.

Cette bataille est le résultat d'une rencontre fortuite entre les deux voisins qui conduisaient une opération de police sur leurs marches respectives, les limites encore imprécises de leurs royaumes dans le Vexin et la vallée de la Seine.

Les chroniqueurs du côté français décrivent le combat comme une bataille sanglante où Louis le Gros, malgré son embonpoint mais emporté par son énergie, est au contact des chevaliers adverses et, au moment où un Normand saisissait la bride de son cheval en s’écriant : « Le roi est pris ! », celui-ci l’abattit d’un coup de masse d’armes en répliquant : « On ne prend pas le roi, ni à la guerre, ni aux échecs ! »

Les chroniqueurs du côté normand indiquent en revanche que les chevaliers normands s’enrichirent des rançons payées par les nombreux prisonniers qu’ils firent, et qu’il n’y eut que trois morts.

Le site de la bataille de Brémule est situé dans l’Eure, sur le territoire de la commune de Gaillardbois-Cressenville (lieu-dit de la ferme Brémule).

Référence[modifier | modifier le code]

  • Christian Delabos, La bataille de Brémule. 20 août 1119 : les Normands écrasent le roi de France, Annecy-le-Vieux, Historic'one, 1999 ISBN 2-912994-02-0
  • Eusèbe Girault de Saint-Fargeau, Dictionnaire géographique, historique, industriel et commercial de toutes les communes de la France et de plus de 20,000 hameaux en dépendant, Paris, F. Didot, 1844-1846 [1]

Lien externe[modifier | modifier le code]