Bataille de Borowa Góra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Borowa Góra
Les montagnes de Borowa Góra en 2006.
Les montagnes de Borowa Góra en 2006.
Informations générales
Date 2-6 septembre 1939
Lieu Près de Bełchatów, Pologne
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand Flag of Poland.svg Pologne
Commandants
Drapeau de l'Allemagne Erich Hoepner Drapeau de la Pologne Ludwik Czyżewski
Pertes
650 tués
540 blessés
663 tués ou blessés[1]
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Campagne de Pologne :

Ultimatum allemand · Ordre de bataille · Opération Himmler · Plan Pékin · Plan Worek · Bataille de la baie de Dantzig · Défense de la poste centrale de Dantzig · Bataille de Westerplatte · Bataille de Grudziądz · Bataille de Mokra · Bataille de Węgierska Górka · Charge de Krojanty · Bataille de la forêt de Tuchola · Bataille de Borowa Góra · Bataille de Wizna · Bataille de la Bzura · Bataille de Hel · Bataille de Jarosław · Bataille de Brest-Litovsk · Tête de pont roumaine · Invasion soviétique · Bataille de Lwów · Bataille de Modlin · Bataille de Tomaszów Lubelski · Bataille de Krasnobród · Bataille de Wilno · Siège de Varsovie · Bataille de Szack · Bataille de Wytyczno · Bataille de Kock

Coordonnées 51° 22′ N 19° 23′ E / 51.3667, 19.383351° 22′ Nord 19° 23′ Est / 51.3667, 19.3833  

Géolocalisation sur la carte : Pologne

(Voir situation sur carte : Pologne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Borowa Góra.

La bataille de Borowa Góra (en polonais : Bitwa pod Borową Górą) est l'une des premières batailles de la campagne de Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale qui se déroule près des montagnes de Borowa Góra, village situé au sud-ouest de Piotrków Trybunalski et à l'est de Bełchatów. La bataille, livrée entre la Wehrmacht dans le cadre de son avance sur Łódź et l'armée polonaise, est la conséquence directe des batailles de frontière qui eurent lieu lors des premiers jours du conflit[2].

Les montagnes de Borowa Góra (278 mètres au-dessus du niveau de la mer) formaient un point stratégique que le XVIe Corps d'armée allemand devait percer afin de progresser vers Radomsko et Łódź dans le centre de la Pologne.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le général polonais Wiktor Thommée, commandant le groupe opérationnel Piotrków de l'armée de Łódź, ordonne au colonel Czyżewski de défendre une ligne de 25 kilomètres dans la région de Rozprza. Les unités polonaises sont supposées rester en position défensive jusqu'au 4 septembre 1939, date à laquelle une contre-offensive est prévue à partir des forêts de Sulejów. Du fait que Czyżewski n'avait pas assez d'hommes, il décide de mettre en place 3 positions défensives sur le front suffisamment espacées afin de pouvoir contrôler l'espace entre elles.

Le centre de la défense polonaise est établie dans les montagnes de Borowa Góra. Les forces polonaises prennent position dans la nuit du 2 au 3 septembre. Le général Juliusz Rómmel, conscient de la supériorité numérique et matérielle des Allemands décide de renforcer la ligne en déployant le 301e bataillons de chars légers sous le commandement du major Edmund Karpow, consistant en 49 chars Vickers[3].

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Forces allemandes[modifier | modifier le code]

XVIe Corps d'armée allemand (sous le commandement d'Erich Hoepner) :

Drapeau de la Pologne Forces polonaises[modifier | modifier le code]

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Les premières unités allemandes s'approchent des positions polonaises le 3 septembre vers 13h00. Deux heures après, les Panzers attaquent les montagnes de Borowa Góra. Les combats feront rages pendant plusieurs heures avant que les Allemands battent en retraite et ne se regroupent dans la nuit pour préparer une attaque le lendemain matin. La Wehrmacht est soutenue par la Luftwaffe qui bombarde les positions polonaises, conduisant certains soldats de l'armée polonaise à abandonner leur poste.

Dans la soirée du 3 septembre, les unités de la 1re Panzerdivision allemande capturent Rozprza avant d'être repoussées par les Polonais.

Le 4 septembre, la 31e division d'infanterie allemande progresse vers Bełchatów mais est repoussée par les forces polonaises. Dans le secteur de Rozprza, les défenseurs polonais sont mis à mal par la présence de divisions de Panzers. La 1re division de Panzers attaque la ville tandis que la 4e concentre ses efforts sur la prise de Jeżów. Dans l'après midi, l'ensemble du front polonais est attaqué entre les montagnes de Borowa Góra et Rozprza.

Les combats durent jusqu'à la tombée de la nuit et dans la matinée du 5 septembre, les Allemands réitèrent leurs attaques avec le soutien aérien de la Luftwaffe. Le colonel Ludwik Czyżewski est contraint d'ordonner une retraite vers Dłutów, permettant aux Allemands d'avancer sur Piotrków Trybunalski[4]. Certains unités, n'ayant pas entendu l'ordre de retraite, continuent le combat jusqu'au 6 septembre.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les pertes de l'armée polonaise pendant la bataille s'élevèrent à 663 hommes (dont 16 officiers et 63 sous-officiers) tandis que les pertes allemandes furent également importantes.

Le 6 septembre, les Allemands continuent leur progression dans le centre de la Pologne et atteignent les portes de Łódź, troisième plus grande ville du pays. Les troupes de Juliusz Rómmel tiendront la ville pendant 2 jours avant qu'elle ne tombe.

Le 9 septembre, l'armée polonaise lance une contre-offensive : c'est la bataille de la Bzura qui se soldera par un échec malgré plusieurs succès.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) Ludwik Czyżewski, Od Gór Borowskich do Zakroczymia. Wydawnictwo Ministerstwa Obrony Narodowej, Varsovie, 1982. (ISBN 83-11-06741-4)
  2. (pl) Ludwik Czyżewski, Od Gór Borowskich do Zakroczymia. Wydawnictwo Ministerstwa Obrony Narodowej, Warsaw, 1982. (ISBN 83-11-06741-4)
  3. (pl) Czesław Grzelak, Henryk Stańczyk Kampania Polska 1939 roku, Oficyna Wydawnicza RYTM Warszawa, p. 175, 2005. (ISBN 83-7399-169-7)
  4. (pl) Czesław Grzelak, Henryk Stańczyk Kampania Polska 1939 roku, Oficyna Wydawnicza RYTM Warszawa, p. 176, 2005. (ISBN 83-7399-169-7)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]