Bataille de Beauharnois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Beauharnois
Informations générales
Date 10 novembre 1838
Lieu Beauharnois (Québec)
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Flag of the Patriote movement (Lower Canada).svg Patriotes canadiens
Commandants
François-Marie-Thomas Chevalier de Lorimier
Rébellion des Patriotes
Batailles
Saint-DenisSaint-CharlesSaint-EustacheBeauharnoisBaker's farmLacolleOdelltown

La bataille de Beauharnois ou le Soulèvement de Beauharnois est une bataille qui eut lieu en novembre 1838 lors de la Rébellion des Patriotes.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Certains patriotes rapportaient qu'un vapeur, le "Henry Brougham", rempli de soldats anglais venant de Glengarry, était en route vers Beauharnois afin de venir assurer la protection des Loyalistes de la seigneurie de Beauharnois. Les Patriotes décidèrent de s'emparer du vapeur et de ses occupants. Il ne trouvèrent que quelques soldats parmi tous ces gens et les Patriotes se sont aperçus que la rumeur était fausse. Ils firent descendre tous les passagers qu'ils ont ajouté aux autres Loyalistes déjà prisonniers. Après quoi les Patriotes ont décidé de couler le vapeur. Quelques jours après la victoire des Patriotes, on apprit la nouvelle qu'une armée du gouvernement composée de 1 200 hommes, venant de Glengarry, était en route vers Beauharnois. Les Loyalistes s'emparèrent de plusieurs habitants du village et les gardèrent prisonniers dans le moulin du village. Les Loyalistes du Haut-Canada mirent le feu dans le village et pillèrent plusieurs maisons. Après quelques jours, soit le 1er décembre, les Patriotes furent transférés à la prison de Montréal où ils furent jugés et condamnés[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]