Bataille de 73 Easting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de 73 Easting
Char irakien Type 69 mis hors de combat le 28 février.
Char irakien Type 69 mis hors de combat le 28 février.
Informations générales
Date 26-27 février 1991
Lieu sud-est de l'Irak
Issue Victoire décisive de la Coalition
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Flag of Iraq (1991-2004).svg Irak
Commandants
Drapeau des États-Unis H. R. McMaster Flag of Iraq (1991-2004).svg Salah Aboud Mahmoud
Pertes
Tirs ennemis :
1 tué
12 blessés
1 M2/M3 Bradley détruit
Tirs amis :
57 blessés
600 tués ou blessés
85 chars détruits
40 véhicules blindés d'infanterie détruits
30 véhicules motorisés détruits
Guerre du Golfe (1990-1991)
Batailles
Invasion irakienne du Koweït :

Bataille des ponts · Prise du palais Dasman  Bataille de l'île de Failaka · Vol 149 British Airways

Intervention des forces de la Coalition :

Opération Artimon · Busiris · Salamandre · Daguet · Bataille d'Ad-Dawrah · Bataille de Khafji  · Bataille au large de Bubiyan · Bataille de Hafar Al-Batin · Opération Bouclier du désert · Tempête du désert · Highway of Death · Bataille de 73 Easting · Medina Ridge · Aérodrome de Jalibah · Bataille de Norfolk

Incidents après le cessez-le-feu :

Bataille de Rumaila · Aérodrome de Safwan

Coordonnées 29° 32′ 41″ N 46° 37′ 33″ E / 29.544722222222, 46.625833333333 ()29° 32′ 41″ Nord 46° 37′ 33″ Est / 29.544722222222, 46.625833333333 ()  

Géolocalisation sur la carte : Irak

(Voir situation sur carte : Irak)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de 73 Easting.

La bataille de 73 Easting est une bataille de chars décisive livrée entre les forces blindées américano-britanniques et la garde républicaine irakienne les 26-27 février 1991 pendant la guerre du Golfe. Elle s'inscrit dans le cadre de l'opération « Sabre du désert », offensive terrestre de la Coalition exécutée dans la nuit du 23 au 24 février sous le commandement du général Norman Schwarzkopf. Les Américains pénètrent dans le sud de l'Irak depuis l'Arabie saoudite afin de couper la retraite des forces irakiennes du Koweït et de détruire les unités de la garde républicaine déployées près de la frontière irako-koweïtienne.

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

Char irakien T-62 mis hors de combat par la 3e division blindée américaine.

Coalition[modifier | modifier le code]

Forces irakiennes[modifier | modifier le code]

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Chars irakiens Type 69 en flammes après avoir été neutralisés par la 1re division blindée britannique.
M2/M3 Bradley américain détruit le 26 février 1991.

Le 26 février à 16 h 22, l'avant-garde du VIIe corps américain identifie huit T-72 durant leur avancée dans le désert irakien. Par peur de perdre l'effet de surprise, le commandement américain décide de lancer une attaque contre leurs positions.

13 M2/M3 Bradley et 10 M1A1 Abrams américains sont engagés dans l'opération. Disposant de lunettes de vision nocturne, les Américains percent rapidement les lignes irakiennes et détruisent plus de 20 chars irakiens, ainsi que des casemates, faisant de nombreux prisonniers en une vingtaine de minutes. Les forces américaines reçoivent bientôt des renforts.

À 18 h 30, plusieurs T-55 et T-72 irakiens lancent une contre-attaque. Malgré leur supériorité numérique, ils sont mis hors de combat par les obusiers américains et les AH-64 Apache de l'US Air Force.

À 21 h 00, un M3 Bradley est détruit par un BMP-1 irakien alors que sa tourelle avait été endommagée lors d'un autre combat. C'est la seule perte matérielle de l'armée américaine, un membre d'équipage est tué et douze autres sont blessés.

À 22 h 30, la bataille prend fin, la 1re division d'infanterie américaine continue de progresser dans le désert, progressant vers l'objectif Norfolk. De nombreux chars irakiens sont laissés en flammes sur le terrain tandis que d'autres ont été capturés par les Américano-Britanniques.

Le 27 février, à h 30, les Britanniques de la 1re division blindée doivent repousser une attaque irakienne dans leur secteur, faisant appel à un soutien d'artillerie (LRM M270) et à des AH-64 Apache afin de neutraliser les blindés irakiens. Environ 40 chars ennemis sont détruits.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le jour suivant, le 28 février 1991, les combats en Irak cessent, marquant la fin de la guerre du Golfe.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]