Bataille d'Ueno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Ueno
上野戦争
Bataille d'Ueno.L'attaque du temple Kan'eiji, marqué ici comme « attaque de Honnōji » (本能寺) pendant la bataille d'Ueno. Les troupes du Shogitai (彰義隊) sont sur la gauche, en armures de samouraï, et les troupes impériales avec des uniformes modernes sont à droite (les perruques "d'Ours Rouges" (赤熊, Shaguma) sont portées par les soldats de Tosa).
Bataille d'Ueno.
UenoSenso.jpg
L'attaque du temple Kan'eiji, marqué ici comme « attaque de Honnōji » (本能寺) pendant la bataille d'Ueno. Les troupes du Shogitai (彰義隊) sont sur la gauche, en armures de samouraï, et les troupes impériales avec des uniformes modernes sont à droite (les perruques "d'Ours Rouges" (赤熊, Shaguma) sont portées par les soldats de Tosa).
Informations générales
Date 4 juillet 1868
Lieu Ueno, Tokyo
Issue Victoire impériale décisive
Belligérants
Flag of Satsuma domain.svg Domaine de Satsuma
Flag of Choshu domain.svg Domaine de Chōshū
Flag of Tosa domain.svg Domaine de Tosa
Domaine de Saga
Tokugawa family crest.svg Bakufu,
Shogitai
Commandants
Souverain: Empereur Meiji

Armée: Masujirō Ōmura Satsuma: Takamori Saigo

Seiichirō Shibusawa Hachirō Amano
Forces en présence
moins de 2 000 hommes 2 000 hommes
Pertes
Lourdes pertes de Satsuma 300
Guerre de Boshin

La bataille d'Ueno (上野戦争, Ueno sensō?) est une bataille de la guerre de Boshin, qui s'est déroulé le (Meiji 1, 15ème jour du 5ème mois), entre les troupes du Shogitai commandées par Shibusawa Seiichirō et Amano Hachirō, et les troupes impériales de « Kangun ».

Bien que le Shogitai fût composé d'anciens serviteurs des Tokugawa et de résidents des provinces environnantes, d'autres domaines ont soutenu le Shōgitai, tel que Takada (province d'Echigo, 150 000 koku), Obama (province de Wakasa, 103 000 koku), domaine de Takasaki (province de Kōzuke, 52 000 koku), et Yūki (province de Shimosa, 18 000 koku).

En face se trouvaient les forces combinées de Chōshū, d'Ōmura, de Sadowara, de Hizen, de Chikugo, d'Owari, de Bizen, de Tsu, d'Inaba, et de Higo, sous le commandement général de Masujirō Ōmura de Chōshū.

Initialement, Shibusawa et Amano avaient 2000 hommes du Shōgitai postés à Ueno pour protéger Yoshinobu Tokugawa, qui s'était auto-assigné à résidence au temple de Kan'ei-ji, ainsi que le prince Yoshihisa Kitashirakawa, qui était l'abbé du temple, et qui deviendrai le nouveau chef dynastique de la résistance des Tokugawa en tant qu'« empereur Tōbu ».

À partir de sa base, le Shogitai a harcelé les troupes impériales, créant des troubles à Edo, forçant ainsi le côté impérial, supérieur en nombre, à entrer en action.

Un canon Armstrong utilisé par les troupes de Saga à la Bataille d'Ueno contre le Shogitai du Shogunat.

Le Shōgitai a pris position autour du Kan'ei-ji (寛永寺 ; un temple important de la famille des Tokugawa) et du tombeau voisin de Nezu (根津神社). Quand la bataille a commencé, les forces de Satsuma, menées par Takamori Saigo, ont attaqué de front à la porte, mais ont été arrêtées par les forces du Shogitai, qui étaient supérieures en nombre. Les forces de Satsuma ont alors subi de lourdes pertes, jusqu'à ce que les forces de Choshu parviennent à faire une deuxième attaque à partir de l'arrière, ce qui a débloqué l'impasse tactique. Tandis que le Shogitai mettait en place une vive résistance, les troupes de Tosa ont ouvert le feu avec des canons Armstrong et des fusils Snider à l'effet dévastateur, brisant ainsi la dernière poche de résistance à Edo. Selon Takamori Saigo :

« Avec nos importants préparatifs, nous n'avons fait qu'une bouchée de l'ennemi, et ce fut un plaisir exceptionnel et extrême. »

- Takamori Saigo
Dévastation d'Ueno après la bataille. Photographie de 1868.

Yoshihisa Kitashirakawa s'échappa, se réfugia sur le vaisseau de guerre Chogei-maru de Takeaki Enomoto et fut déposé plus au nord, sur la côte Pacifique. On dit que Harada Sanosuke du Shinsen Gumi aurait rejoint le Shōgitai, et serait mort juste après cette bataille. On dit qu'environ 300 Shogitai sont morts dans la bataille, et que mille maisons ont été brûlées dans des dégâts collatéraux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Monument funéraire au Shogitai au Parc Ueno.
Représentation de la bataille d'Ueno au temple Kan'ei-ji.