Bataille d'Otumba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Otumba
Gravure d'origine inconnue représentant la bataille d'Otumba
Gravure d'origine inconnue représentant la bataille d'Otumba
Informations générales
Date
Lieu Plaine d'Otompan, Otumba (Mexique)
Issue Victoire espagnole
Belligérants
Flag of Cross of Burgundy.svg Espagne
Tlaxcaltèques
CodexMendoza01.jpg Empire aztèque
Commandants
Hernán Cortés Tlatoani Cuitláhuac
Cihuacóatl Matlatzincatzin
Forces en présence
~500 hommes ~40 000 hommes
Pertes
73 castillants et une centaine d'alliés indigènes plus de 10 000
Conquête de l'Empire aztèque
Batailles
Bataille de Tehuacacinco - Massacre de Cholula - Massacre du Templo Mayor - Noche Triste - Bataille d'Otumba - Siège de Tenochtitlan

La bataille d'Otumba est un conflit militaire décisif de la conquête de l'Empire aztèque par les Espagnols.

Le 7 juillet 1520, les troupes d'Hernán Cortés, qui fuyaient Mexico-Tenochtitlan en direction de Tlaxcala, suite à la déroute de la Noche Triste, furent rattrapées par un important contingent de guerriers aztèques dans la plaine d'Otompan. Alors même que les Castillans risquaient d'être débordés par leur ennemis, Cortes et cinq de ses meilleurs cavaliers parvinrent à franchir les lignes Aztèques, et tuèrent alors l'ensemble des commandants ennemis, entrainant la fuite des armées Indiennes. Cette bataille se solda par la victoire inespérée des conquistadors malgré leur très nette infériorité numérique, et permit à Cortés de reconstituer par la suite une armée puissante afin d'assiéger Tenochtitlan et de détruire l'Empire aztèque.

Sources[modifier | modifier le code]

Récit des évènements[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

Carte représentant le trajet de la fuite des Espagnols après la Noche Triste.

Après avoir fui la capitale Tenochtitlan assiégée par les Aztèques, à l'occasion de la Noche Triste (30 juin 1520), Hernan Cortés compte mener sa troupe, dont il a perdu la moitié des effectifs, se réfugier dans le territoire de ses alliés à Tlaxcala. Le nouvel empereur aztèque Cuitlahuac décide alors de la poursuivre pour l'anéantir.

Bataille d'Otumba[modifier | modifier le code]

Une impressionnante armée d'environ 40 000 guerriers aztèques rejoignit la troupe espagnole dans les plaines d'Otompan (Otumba). Sachant que les Aztèques sacrifiaient toujours leurs prisonniers, les soldats espagnols et tlaxcaltèques se préparèrent à se battre jusqu'à la mort, et ce malgré la perte de leur artillerie et d'une bonne partie de leurs chevaux et armes à feu pendant leur fuite de la capitale aztèque.

L'armée aztèque encercla immédiatement les Espagnols, qui résistèrent durant plusieurs heures tout en échangeant tirs d'arquebuses et d'arbalètes contre les flèches. Malgré la supériorité technique des Espagnols, l'écrasante supériorité numérique faisait pencher la balance du combat en faveur des Aztèques, dont les victimes des armes a feu et des épées en acier étaient immédiatement remplacées par des troupes fraîches. Hernán Cortès décida alors de jouer sa dernière carte, et sur les conseils de La Malinche, l'indigène qui accompagnait les Espagnols, il attaqua le tepuchtlato Cihuacoatl Matlatzincatzin, le plus grand et le plus décoré des guerriers aztèques, qui semblait être le chef suprême de l'armée. Pour la première fois dans l'histoire de la conquête du Mexique, les Espagnols réalisèrent une modeste charge de cavalerie avec 13 cavaliers qui se ruèrent sur le Cihuacóatl au cri de « Santiago ! ».

Le chef aztèque, qui n'avait jusqu'alors vu les chevaux être utilisés que comme moyen de transport et non comme arme, fut pris par surprise et tué d'un coup d'épée par le soldat Juan de Salamanca, qui s'empara de son étendard. Ayant observé cette scène, l'armée aztèque, prise de panique, rompit les rangs et s'enfuit, poursuivie par la cavalerie espagnole. Après cette victoire inespérée, les Espagnols se retirèrent dans la ville alliée de Tlaxcala sans être inquiétés. La troupe ne rassemblait plus que 440 fantassins, 20 chevaux, 12 arbalétriers et 7 arquebusiers.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Quelques jours plus tard, l'empereur aztèque envoya des émissaires aux Tlaxcaltèques pour leur proposer la paix en échange des Espagnols. Les Tlaxcaltèques refusèrent et conclurent une nouvelle alliance avec les Espagnols pour reconquérir Tenochtitlan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]