Bataille d'Orthez (1814)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille d'Orthez.
Bataille d’Orthez
Informations générales
Date 27 février 1814
Lieu Orthez
Issue Victoire des coalisés
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Drapeau du Royaume du Portugal Royaume de Portugal
Commandants
Nicolas Jean-de-Dieu Soult Arthur Wellesley de Wellington
Forces en présence
36 000 hommes 44 000 hommes
Pertes
2 500 morts, blessés
1 350 prisonniers
2 300 morts, blessés
Guerre d'indépendance espagnole
Batailles
Campagne de Vitoria et des Pyrénées (1813-1814)

Vitoria · Saint-Sébastien (1er) · Pyrénées · Sorauren · Buenza · Saint-Sébastien (2e) · San Marcial · Bidassoa · Pampelune · Nivelle · Nive

Traité de Valençay

Garris · Orthez · Bayonne · Toulouse

La bataille d’Orthez est une des dernières batailles de la guerre d'indépendance espagnole qui eut lieu le 27 février 1814, sur le sol français, entre l'armée du premier empire menée par Nicolas Jean-de-Dieu Soult et les forces coalisées, anglaises et portugaises menées par Arthur Wellesley de Wellington.


Forces en présence[modifier | modifier le code]

Manœuvres Préliminaires[modifier | modifier le code]

Après la défaite des français à la bataille des Pyrénées, le Maréchal Nicolas Jean-de-Dieu Soult se replie et détruit tous les ponts du gave d'Oloron. Il concentre ses troupes à Bayonne qui sera le théâtre d'une bataille mais surtout près d'Orthez.

De leur côté, les coalisés réussissent à franchir le gave de Pau et se rapprochent d'Orthez. D'autres troupes coalisées arrivent au sud d'Orthez et disputeront la ville.

Bataille[modifier | modifier le code]

Les coalisés commencent à attaquer l'aile droite française mais après cinq tentatives les français résistent toujours. Ensuite les coalisés attaquent le centre français mais celui-ci résiste aussi.

Une nouvelle attaque de l'aile gauche fait déloger les français et dans un même temps, les coalisés attaquent le centre. Un incident vient alors. Le général Foy qui commandait le centre est blessé et transporté pour être soigné vers l'arrière. Cet événement cause un certain traumatisme sur le moral des troupes françaises. Le Maréchal Soult réussit à présenter un nouveau front au centre pour permettre la retraite des autres troupes.

Les troupes coalisées positionnées au sud d'Orthez réussissent à franchir le gave de Pau. Le Maréchal Soult voyant la situation compromise décide d'effectuer une retraite générale vers Sault-de-Navailles.

Jeux de simulations historiques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

À consulter, en français, La Bataille d'Orthez (27 février 1814) de Louis Batcave, rééd. Princi Negue, Pau, 2001. À voir sur www.Princi-Negue.oxatis.com.

  • Les Batailles de Napoléon dans le Sud-Ouest de Pierre Migliorini & Jean Quatre Vieux, réed. Atlantica, Biarritz, 2013 (ISBN 2843945313)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]