Bataille d'Herdonia (210 av. J.-C.)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
seconde bataille d'Herdonia
Informations générales
Date 210 av. J.-C.
Lieu Herdonia
Issue victoire carthaginoise
Belligérants
armée carthaginoise République romaine
Commandants
Hannibal Barca Gn.Fulvius Centumalus
Forces en présence
approximatif 25000 hommes moins de 20000 hommes
Pertes
faibles environ 13000 hommes
Deuxième guerre punique
Batailles
219 av. J.-C.: Sagonte,
218 av. J.-C.: Cissa, Tessin, La Trébie,
217 av. J.-C.: Ebre, Lac Trasimène,
216 av. J.-C.: Cannes, Selva Litana, Nola (1re),
215 av. J.-C.: Cornus, Dertosa, Nola (2e),
214 av. J.-C.: Nola (3e),
212 av. J.-C.: Capoue (1re), Silarus, Herdonia(1re), Syracuse,
211 av. J.-C.: Bétis, Capoue (2e),
210 av. J.-C.: Herdonia (2e), Numistro,
209 av. J.-C.: Asculum, Carthagène,
208 av. J.-C.: Baecula,
207 av. J.-C.: Grumentum, Métaure,
206 av. J.-C.: Ilipa,
204 av. J.-C.: Crotone,
203 av. J.-C.: Utique, Grandes Plaines,
202 av. J.-C.: Zama

La seconde bataille d'Herdonia c'est déroulée en 210 av. J.-C. c'est une victoire d'Hannibal sur Cneius Fulvuis Centumalus.

Arrivée de Cneius Fulvius[modifier | modifier le code]

Cneius Fulvius avait pensé qu'il pourrait reprendre Herdonia, car il s'était aperçu que la fidélité des habitants d'Herdonia envers les Carthaginois vacillait, de plus depuis la perte de Salapia, on avait appris qu'Hannibal avait abandonné ces lieux pour le Bruttium, dans l'espoir de reprendre Herdonia. Cneius Fulvius avait positionné un camp qui n'était ni établi dans une position assez sûre, ni fortifié par des postes de garde.

Hannibal qui avait appris tout cela, marcha alors pour attaquer Fulvius et s'approcha de lui en ligne de bataille. Le Romain, égal en audace, mais, en intelligence et en forces, inférieur, fit sortir ses troupes en hâte et livra bataille.

Le combat[modifier | modifier le code]

Le combat commença, chez les Romains c'étaient la cinquième légion et l'escadron gauche qui engagèrent énergiquement le combat. Mais Hannibal avait averti ses cavaliers, quand les lignes d'infanterie retiendraient les Romains de faire un mouvement tournant et de prendre le camp des Romains et de les attaquer par derrière. Le combat sur les lignes d'infanterie continuait, bien que beaucoup de Romains soient tombés, ils tenaient toujours, mais quand le bruit d'une charge de cavaliers se fit entendre derrière eux et qu'ils entendirent les clameurs des Carthaginois dans leur propre camp, ils se retournèrent, la sixième légion fut mise en désordre par les Numides. Puis ce fut autour de la cinquième et même des combattants des premiers rangs. Certains Romains, prirent la fuite d'autres furent massacrés et parmi eux Cneius Fulvius et onze tribuns militaires. Ce fut la fin de la bataille, les Carthaginois s'emparèrent du camp et du butin. Les Romains qui avaient survécu se rallièrent au consul Marcellus, dans la Samniun.

Le destin d'Herdonia[modifier | modifier le code]

Hannibal, en apprenant que Herdonia, serait passée aux Romains et qu'elle ne lui resterait pas fidèle s'il s'éloignait, décida de la brûler après avoir envoyé sa population à Métaponte et à Thrurii, il fit aussi mettre à mort les chefs dont il avait appris qu'ils avaient eu des entretiens avec Cneius Fulvius

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article vient des écrits de Tite-Live traduits en français