Bataille d'Attu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Attu
Attu, à l'extrémité occidentale de l'arc aléoutien.
Attu, à l'extrémité occidentale de l'arc aléoutien.
Informations générales
Date 11 mai - 30 mai 1943
Lieu Attu, îles Aléoutiennes, Alaska, États-Unis
Issue Victoire américaine
Belligérants
États-Unis États-Unis Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Thomas C. Kinkaid
John L. DeWitt
Archibald V. Arnold
Albert E. Brown
Yasuyo Yamasaki
Forces en présence
15 000 2 900
Pertes
549 morts, 1148 blessés 2 850 morts, 29 prisonniers
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Batailles et opérations de la Guerre du Pacifique

Chine · Indochine française (1940) · Guerre franco‑thaïlandaise · Eaux australiennes · Nauru · Pearl Harbor · Atoll de Wake · Hong Kong · Philippines (1) · Invasion japonaise de la Thaïlande · Malaisie ·Ceylan · Bataan · Singapour · Indes orientales néerlandaises · Bornéo (1)  · Birmanie · Nouvelle-Guinée · Timor · Java · Mer de Java · Détroit de la Sonde · Îles Salomon · Australie · Taungû · Île Christmas · Yenangyaung · Mer de Corail · Corregidor · Midway · Îles Aléoutiennes · Komandorski · Attu  · Îles Gilbert et Marshall · U-Go · Kohima  · Imphal · Peleliu · Angaur · Tinian · Guam · Opération Forager · Saipan · Mer des Philippines · Philippines (2) · Morotai · Leyte · Golfe de Leyte (navale) · Singapour (air) · Cabanatuan · Luçon · Manille · Kita · Iwo-Jima · Indochine française (1945) · Okinawa · Opération Ten-Gō · Bornéo (2) · Détroit de Malacca · Bombardements navals sur le Japon · Invasion soviétique de la Mandchourie (Kouriles) · Bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki · Capitulation du Japon


Guerre sino-japonaise


Front d'Europe de l’Ouest


Front d'Europe de l’Est


Bataille de l'Atlantique


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Théâtre américain

Coordonnées 52° 52′ 45″ N 173° 09′ 25″ E / 52.879075, 173.15688889 ()52° 52′ 45″ Nord 173° 09′ 25″ Est / 52.879075, 173.15688889 ()  

Géolocalisation sur la carte : Alaska

(Voir situation sur carte : Alaska)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille d'Attu.

Soldats américains durant la bataille d'Attu.
L'artillerie japonaise à l'entrainement sur l'île d'Attu courant 1943.

La bataille d'Attu se déroula du 1er au 30 mai 1943 sur l'île d'Attu à l'extrémité occidentale de l'arc des îles Aléoutiennes lors de la campagne des îles Aléoutiennes entre troupes américaines et troupes japonaises durant la Seconde Guerre mondiale. C'est la seule bataille terrestre sur le territoire même des États-Unis. Elle se conclut par de furieux combats corps-à-corps lors d'une attaque suicide des derniers défenseurs.

Contexte[modifier | modifier le code]

Cette zone est l'une des plus inhospitalières de la planète. La mer de Béring qui borde les îles Aléoutiennes est connue pour la fréquence et la violence de ses tempêtes, spécialement en hiver. Ce fait conjugué aux températures du Grand Nord y rend problématique l'installation et le ravitaillement de base militaire. Mais la position des îles Attu et Kiska était stratégique pour le contrôle du Pacifique nord.

Du 3 au 5 juin 1942, six mois après l'entrée en guerre des États-Unis, les Japonais commencèrent par bombarder Unalaska, sans beaucoup de succès à cause des conditions climatiques. Le 5 juin les deux porte-avions légers Junyō et Ryūjō furent rappelés pour participer à la bataille de Midway. Le 6 juin les troupes japonaises prirent possession de l'île voisine de Kiska. le 301e bataillon d'infanterie de l'armée japonaise du Nord débarque sans opposition sur Attu le jour suivant. Pour les Américains, le risque est de voir l'établissement d'une base stratégique qui pourrait lancer des attaques aériennes sur la côte ouest des États-Unis.

Bataille[modifier | modifier le code]

L'armée américaine débarqua sur l'île le 1er mai 1943 pour les en déloger. Elles étaient menées par Albert E. Brown puis par Eugene M. Landrum. Les troupes japonaises, sous le commandement de Yasuyo Yamasaki avaient installé un système défensif plus efficace que ce à quoi les Américains s'attendaient. Les conditions climatiques de l'Arctique causèrent aussi de nombreuses gelures et d'autres problèmes de santé parmi les troupes américaines qui n'étaient pas acclimatées à de telles conditions météorologiques.

Avec difficultés, les Américains réussirent à repousser les troupes de Yamasaki dans une poche près de la côte. Yamasaki et ses troupes restantes lancèrent alors une contre-attaque désespérée mais qui surprit les Américains, avec une charge frontale qui perça la ligne de défense américaine, des combats au corps à corps s'engagèrent alors avec des soldats américains des lignes arrières, sous le choc, avant que les Américains ne reprennent le dessus et que le gros des troupes japonaises soient tués. La plupart des survivants japonais de cette charge préférèrent alors se suicider, marquant la fin de la bataille. Seuls 29 des 1200 défenseurs japonais présents sur l'île survécurent et furent faits prisonniers.

Attu fut le seul combat terrestre de la campagne. Les Japonais réussirent à évacuer leur garnison de l'île proche de Kiska le mettant fin à la présence japonaise dans les îles Aléoutiennes.

Les combats sur l'île sont racontés par le médecin nippon Paul Nobuo Tatsuguchi dans son journal intime.

Un porte-avions d'escorte de l'US Navy lancé en juin 1944 portera le nom d'USS Attu en l'honneur de cette bataille.

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

En anglais

Sur les autres projets Wikimedia :