Bataille d'Arracourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Arracourt
Monument commémoratif d'Arracourt
Monument commémoratif d'Arracourt
Informations générales
Date 18 au 29 septembre 1944
Lieu Lorraine, France
Issue Victoire américaine.
Belligérants
US flag 48 stars.svg États-Unis Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Commandants
US flag 48 stars.svg Général John S. Wood Flag of German Reich (1935–1945).svg General der Panzertruppen Hasso von Manteuffel
Forces en présence
1 division blindée 2 brigades blindées, et
éléments de 2 divisions blindées
Pertes
39 chars et chasseur de chars 86 chars et canons d’assaut
Seconde Guerre mondiale
Batailles
2e campagne de France

Corse · Ain et Haut-Jura · Les Glières · Ascq · Mont Mouchet · Opérations SAS en Bretagne · Bataille de Normandie · Guéret · 1er Tulle · 2e Tulle · Argenton-sur-Creuse · Oradour-sur-Glane · 1er Ussel · Saint-Marcel · Saffré · Mont Gargan · Vercors · Penguerec · Lioran · Égletons · 2e Ussel · Débarquement de Provence · Port-Cros · La Ciotat · Toulon · Martigues · Marseille · Nice · Rennes · Saint-Malo · Brest · Paris · Montélimar · Maillé · Ecueillé · La Saulx · Meximieux · Nancy · Reddition de la colonne Elster · Dunkerque · Arracourt · Saint-Nazaire · Lorient · Metz · Royan et de la pointe de Grave · Campagne de Lorraine · Colmar


Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'Est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise

Coordonnées 48° 44′ 30″ N 6° 36′ 51″ E / 48.74166667, 6.61416667 ()48° 44′ 30″ Nord 6° 36′ 51″ Est / 48.74166667, 6.61416667 ()  

La bataille d'Arracourt est un engagement de la Seconde Guerre mondiale qui mit aux prises des forces blindées des États-Unis et de l'Allemagne, près de la commune d'Arracourt en Meurthe-et-Moselle, (48° 43′ 53″ N 6° 32′ 09″ E / 48.73139, 6.53583 ()) lors de la campagne de Lorraine du 18 au 29 septembre 1944.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

L'objectif assigné à la 5e Panzer Armee était de reprendre Lunéville puis de détruire la tête de pont constituée par le XIIe Corps d'Armée américain au niveau de la Moselle à Dieulouard (48° 49′ 52″ N 6° 05′ 44″ E / 48.83111, 6.09556 ()). Bénéficiant théoriquement d'une supériorité en troupes et en matériel blindé, les Allemands espéraient une victoire rapide contre la 4e division blindée U.S.

La 4eDB américaine disposait de deux atouts face aux troupes allemandes engagées : une bonne en position défensive, sur un terrain couvert favorable, face à des troupes allemandes insuffisamment déployées et très exposées, mais aussi et surtout une véritable couverture aérienne lui permettant de pilonner les lignes ennemies en profondeur.

Alors que le mauvais temps empêchait depuis quelques jours l'aviation américaine de décoller, des éclaircies permirent en effet aux P-47s du 405e Fighter Group d'effectuer une série d'attaques meurtrières sur les blindés allemands, à partir du 21 septembre 1944. Ce soutien aérien fut décisif et contribua grandement à la victoire des Alliées[1]. Certains blindés allemands furent détruits avant même d'atteindre le champ de bataille[2]. C'est dans ces conditions, que le kommandeur de la 113e Panzer-Brigade, Erich von Seckendorff, fut mortellement blessé le 22 septembre 1944. Sans surprise, le 29 septembre 1944, la 4eDB parvint à mettre définitivement en échec les deux brigades de Panzers engagées, ainsi que des éléments épars de deux autres divisions blindées.

Un char Sherman M4, désormais transformé en monument, est visible dans le village d'Arracourt.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rust, Ken: The Ninth Air Force in World War II. Fallbrook, CA: Aero Publishers, 1967 (p. 122).
  2. Zaloga, Steven : Armored Thunderbolt, Stackpole, Mechanicsburg, 2008 (p. 187-189)

Biographie[modifier | modifier le code]

  • Cole, Hugh M., The Lorraine Campaign, Washington D.C.: Center of Military History, 1997.
  • Zaloga, Steven J., Lorraine 1944, Oxford: Osprey Publishing, 2000. ISBN 1-84176-089-7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]