Bataille d'Anegawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Anegawa
Configuration de la bataille      Forces de Asakura (à l'ouest) et Asai (à l'est)      Forces de Tokugawa (à l'ouest) et Oda (à l'est)
Configuration de la bataille
  •      Forces de Asakura (à l'ouest) et Asai (à l'est)
  •      Forces de Tokugawa (à l'ouest) et Oda (à l'est)
Informations générales
Date 30 juillet 1570
Lieu Lit de la rivière Anegawa, province d'Ōmi
Casus belli bataille et retraite de Kanegasaki
Issue Victoire de Oda et Tokugawa
Belligérants
Clans Oda et Tokugawa Clans Asai et Asakura
Commandants
Nobunaga Oda,
Ieyasu Tokugawa
Nagamasa Asai,
Yoshikage Asakura
Forces en présence
34 000 hommes 18 000 hommes

La bataille d'Anegawa (姉川の戦い, Anegawa no tatakai?) opposa le daimyō Nobunaga Oda, épaulé par Ieyasu Tokugawa, à une alliance des clans Asai et Asakura, durant la période Sengoku. Elle marqua le déclin des deux derniers en faveurs des premiers, qui allaient étendre leur emprise sur le Japon.

Contexte[modifier | modifier le code]

En avril 1570, Oda lança une campagne contre la province d'Echizen, place forte de Yoshikage Asakura, qui s'était opposé à lui peu de temps auparavant. Pour atteindre cette province, il devait traverser celle d'Ōmi, alors gouvernée par Nagamasa Asai, son vassal et beau-frère, qui avait combattu à ses côtés lors de précédentes campagnes.

Contre toute attente, alors que les forces d'Oda étaient engagées dans ses terres, Nagamasa Asai s'allia avec Asakura, et lança une offensive surprise sur les troupes du clan Oda. Ce dernier se retrouva alors pris au piège, pris dans un mouvement de tenaille entre deux armées puissantes.

Il dut alors battre en retraite au péril de sa vie, dans un mouvement qui fut connu sous le nom de retraite de Kanegasaki (ja) (金ヶ崎の戦い, kanegasaki no tatakai?). Il divisa son armée en de nombreux groupes qui regagnèrent Kyoto par des chemins différents.

Rentré à Kyoto, Nobunaga Oda rassembla ses deux plus grands généraux, Hideyoshi Toyotomi et Ieyasu Tokugawa prépara une campagne, afin de se venger de ses ennemis, et laver l'offense de la trahison.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Oda lança son armée, avec celle du clan Tokugawa, contre la province d'Ōmi. Le 30 juillet 1570[1], ses forces rencontrèrent celles de Nagamasa Asai, et de Yoshikage Asakura, dans le val de la rivière Anegawa. Oda et Tokugawa menèrent au combat environ 28 000 hommes, tandis que les armées des clans Asai et Asakura s'élevaient à 18 000 soldats.

Le général Ieyasu Tokugawa débuta la bataille en lançant une violente offensive sur le flanc de l'ennemi, contre les troupes de Asakura. Les hommes de Oda affrontèrent pour leur part ceux de Asai.

Les clans Asakura et Asai durent conclure une trêve de 3 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sir George Bailey Sansom, A History of Japan, 1334-1615, vol. 2, Stanford University Press,‎ 1961 (ISBN 9780804705257, résumé)