Bataille d'Alte Veste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Alte Veste
Informations générales
Date
Lieu près de Nuremberg
Issue Défaite suédoise
Belligérants
Drapeau de la Suède Suède Saint-Empire romain germanique Saint-Empire
Électorat de Bavière Électorat de Bavière
Commandants
Gustave II Adolphe de Suède Albrecht von Wallenstein
Maximilien Ier de Bavière
Forces en présence
70 000 hommes 60 000 hommes
Pertes
2 500 morts et blessés
Guerre de Trente Ans
Batailles
Pilsen (09-1618) · Sablat (06-1619) · Montagne Blanche (11-1620) · Cap Saint-Vincent (08-1621) · Mingolsheim (04-1622) · Wimpfen (05-1622) · Höchst (06-1622) · Fleurus (08-1622) · Stadtlohn (08-1623) · Dessau (04-1626) · Lutter (08-1626) · Wolgast (09-1628) · Magdebourg (05-1631) · Werben (07-1631) · Abrolhos (09-1631) · Breitenfeld (09-1631) · Rain am Lech (04-1632) · Alte Veste (09-1632) · Lützen (11-1632) · Oldendorf (07-1633) · La Mothe (06-1634) · Nördlingen (09-1634) · Les Avins (05-1635) · Louvain (06-1635) · Tornavento (06-1636) · Corbie (08-1636) · Wittstock (10-1636) · Rheinfelden (02-1638) · Guetaria (08-1638) · Cabañas (08-1638) · Fontarrabie (09-1638) · Thionville (09-1639) · Downs (10-1639) · Ille-sur-Têt (09-1640) · Montjuïc (01-1641) · Marfée (06-1641) · Saint-Vincent (11-1641) · Perpignan (11-1641) · Honnecourt (05-1642) · Barcelone (06-1642) · 1er Lérida (10-1642) · Leipzig (10-1642) · Rocroi (05-1643) · Carthagène (09-1643) · Tuttlinghem (11-1643) · Fribourg (08-1644) · Jüterbog (11-1644) · Jankau (03-1645) · Alerheim (08-1645) · Orbetello (06-1646) · Mardyck (08-1646) · Dunkerque (09-1646) · 2e Lérida (11-1646) · 3e Lérida (05-1647) · Cavite (06-1647) · Zusmarshausen (05-1648) · Lens (08-1648)
Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 49° 27′ 10″ N 10° 57′ 55″ E / 49.45277778, 10.96527778 ()49° 27′ 10″ Nord 10° 57′ 55″ Est / 49.45277778, 10.96527778 ()  

La bataille d'Alte Veste, ou de Burgstall, oppose les Suédois de Gustave II Adolphe aux Impériaux d'Albrecht von Wallenstein et Bavarois de Maximilien Ier de Bavière le . Elle marque la première défaite suédoise de la guerre de Trente Ans.

Forces en présence[modifier | modifier le code]

  • Suédois : 70 000 hommes dont 16 000 cavaliers, 104 pièces d'artillerie.
  • Impériaux et Bavarois : 60 000 hommes dont 13 000 cavaliers.

Le contexte[modifier | modifier le code]

Depuis juin 1632, Gustave Adolphe s'était enfermé avec ses troupes dans Nuremberg, Wallenstein et l'Électeur Maximilien de Bavière lui faisant face installés dans un camp retranché.

La pénurie de vivre se faisant sentir, Gustave Adolphe tenta de déloger ses adversaires catholiques de leurs positions fortifiées. Après plusieurs reconnaissances, il conçoit le 22 aout d'attaquer l'ennemi à l'endroit le plus vulnérable en franchissant la rivière Rednitz prés de Fürth et de submerger la gauche adverse.

La bataille[modifier | modifier le code]

Le 22 août, Gustave Adolphe quitte Nuremberg avec la majeure partie de ses armées. Établissant prés de Kleinreut, Grossreut et Gébersdorf trois batteries de chacune 18 pièces de 24 et 36 livres qu'il fait pilonner le camp retranché catholique sans atteindre les résultats escomptés. Gustave Adolphe franchit alors comme prévu la Rednitz laissant dans Nuremberg un corps de réserve.

Wallenstein avertit renforce sa gauche en plaçant à Alte Veste 7 000 hommes épaulés par 80 canons, la cavalerie couvrant les arrières. Gustave Adolphe déploie son armée en plusieurs colonnes de 500 hommes entre Dombach et Unterfurberg, lui commande la gauche, Bernard de Saxe-Weimar la droite et confie à Lennart Torstensson l'artillerie forte de 80 canons.

Les premières barricades sont conquises par l'infanterie et les dragons suédois qui ont mis pied à terre appuyés par les réserves, en revanche les troupes de Gustave Adolphe piétinent devant un bois solidement tenus par les Impériaux et les Bavarois, malgré le fait que les attaquants soient relevés toutes les deux heures par des troupes fraiches.

Wallenstein lance une contre-attaque de cavalerie sur la gauche suédoise, mais celle des Finlandais du colonel Torsten Stalhandske les repousse.

Sur la droite, Bernard de Saxe-Weimar, après avoir pris position sur une croupe, demande à Gustave Adolphe des renforts en hommes et un supplément d'artillerie pour prendre d'assaut Alte Veste. Mais celui-ci refuse, de crainte d'affaiblir l'ensemble de ses forces.

Comme prévu, toutes les attaques contre Alte Veste menées jusqu'à la nuit et sous une pluie battante échouent, contraignant les Suédois à retraverser la Reidnitz et se replier dans Nuremberg le lendemain.

Les Suédois perdirent dans l'affaire plus de 2 500 hommes tués et blessés, dont 200 officiers.

Source[modifier | modifier le code]

  • Atlas des plus mémorables batailles, combats et sièges des temps anciens,du Moyen Age et de l'Age Moderne, Franz von Kausler 1831.