Bataille d'Alfarrobeira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bataille d'Alfarrobeira oppose en 1449 le tout jeune roi du Portugal, Alphonse V à son oncle l'Infant Pierre, duc de Coimbra, sur les berges de la rivière Alfarrobeira, à proximité d'Alverca do Ribatejo.

Pendant l'adolescence du roi, c'est pourtant le duc de Coimbra qui est préféré pour assurer la régence (1441-1148) au grand dam des partisans de la veuve, Aliénor d'Aragon. La classe moyenne et la bourgeoisie voient leur favori triompher face au parti de l'aristocratie. Dès lors une lutte d'influence commence auprès du futur roi.

En juin 1448, conseillé par le comte de Barcelos, Alphonse Ier de Bragance (principal opposant au régent), par le comte d'Ourém et par l'archevêque de Lisbonne, Alphonse V, devenu roi, décide d'éloigner son oncle de la cour sous prétexte d'aller administrer ses terres et de s'installer dans la maison ducale de Coimbra.

Le roi, convaincu qu'il prépare un complot contre lui, n'écoute même plus les propres tentatives de conciliation du duc de Coimbra. Celui-ci lui renouvelle cependant son allégeance et se défend des calomnies proférées par l'Infant Henri et le comte d'Avranches, qui prétendent pourtant vouloir éviter le drame.

Fin 1448, le roi convoque le duc de Bragance à la cour. Devant traverser les terres de Coimbra, il le fait accompagner d'une escorte. L'Infant a vent de la venue de son ennemi et lui interdit le passage sur ses terres. Il est dès lors jugé rebelle au roi. Celui-ci part en guerre contre lui afin de le soumettre. Il s'installe à Santarém. L'Infant, quant à lui se dirige vers Lisbonne avec ses troupes. Les deux armées se rencontrent à Alfarrobeira le 20 mai 1449.

Le roi sort victorieux et l'Infant meurt au combat. L'Europe réprouve la conduite d'Alphonse V. Isabelle de Portugal recueille à la Cour de Bourgogne ses neveux orphelins : Jacques qui deviendra archevêque de Lisbonne puis cardinal, Pierre, futur comte de Barcelone et futur Pierre V d'Aragon, Jean, futur roi de Chypre et Isabelle, futur reine de Portugal.

Pour résumer, la bataille d'Alfarrobeira représente le triomphe du courant seigneurial sur le principe de centralisation royal qui annonce déjà l'époque moderne. Le pays tombe dans les mains du duc de Bragance qui aura de plus en plus d'influence sur le roi.

Plus tard, Jean II de Portugal rendra hommage à son grand-père et luttera énergiquement contre le duc de Bragance.