Bataille d'Adairsville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bataille d'Adairsville fait partie de la campagne d'Atlanta durant la Guerre de Sécession. Elle se déroule le au nord-est de la ville de Rome, en Géorgie.

Cette action de retardement des forces sudistes permettra au général Joseph E. Johnston de mettre en place un piège dans lequel il espère faire tomber les forces de l'Union près de Cassville.

La situation militaire[modifier | modifier le code]

Carte de la campagne d'Atlanta dans laquelle s'inscrit la bataille d'Adairsville.
  •      sudistes
  •      nordistes

Après la Bataille de Resaca, livrée du 13 au 15 mai 1864, le général sudiste Johnston replie son armée vers le sud, suivi par les forces du Major General Sherman. Ne trouvant pas de position défensive favorable au sud de Calhoun, Johnston retraite jusqu'à Adairsville, pendant que sa cavalerie s'affaire avec efficacité à retarder l'avance nordiste vers Atlanta.

Les forces en présence[modifier | modifier le code]

Nordistes[modifier | modifier le code]

Elles sont sous le commandement du général Sherman.

Sudistes[modifier | modifier le code]

Elles sont sous le commandement du général Joseph E. Johnston.

Le combat[modifier | modifier le code]

L'action se situe à 3 kilomètres au nord d'Adairsville. Le 4e corps, nordiste, d'Howard, se heurte aux unités du corps sudiste de William Joseph Hardee. Ces dernières, retranchées, infligent de lourdes pertes aux troupes fédérales, en particulier à la brigade de Arthur MacArthur Jr[note 1], les 44e Illinois et 24e Wisconsin.

La tombée de la nuit empêche un assaut général des trois divisions de Howard.

Dans la nuit du 17 au 18 mai, l'armée sudiste se retire. Comme il existe deux routes partant d'Adairsville, au sud vers Kingston, au sud-est vers Cassville, Johnston prend cette dernière route, laissant Hardee attirer ses adversaires vers Kingston.

Les conséquences[modifier | modifier le code]

Sherman réagit exactement comme Johnston l'avait espéré. Il divise ses forces pour suivre ce qu'il pense être le gros des forces sudistes vers Kingston, laissant le seul corps de Schofield prendre la route de Cassville.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Ouvrages en français
    • James McPherson, La Guerre de Sécession : 1861-1865, Paris, R. Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1991 (ISBN 2221067428).
  • Ouvrages en anglais
    • (en) Mark Boatner et Mark Mayo, The Civil War dictionary, New York, N.Y, McKay,‎ 1988, 2e éd. (ISBN 081291726X).

Articles[modifier | modifier le code]

Multimédia[modifier | modifier le code]

DVD
  • Ken Burns, La Guerre de Sécession (en DVD version française, chez Arte Éditions) (États-Unis, 1989, 99 min)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit du père de Douglas MacArthur.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]