Bastien Vivès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vivès (homonymie).

Bastien Vivès

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Bastien Vivès en 2013

Naissance 11 février 1984 (30 ans)
Nationalité français
Profession Dessinateur et scénariste de bande dessinée
Formation
Distinctions

Bastien Vivès est un auteur de bande dessinée français, né le 11 février 1984.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du matte painter Jean-Marie Vives et d'une mère comptable[1], il passe son enfance à dessiner avec son frère cadet. Il prend des cours de modèle vivant dès l'âge de 10 ans. Il fait des études d'arts appliqués à l'Institut Sainte Geneviève (paris 6eme), puis trois ans à l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen à Paris et enfin aux Gobelins, toujours à Paris, où il étudie le cinéma d'animation (cursus qu'il ne finira pas à cause d'un film peu recommandable[réf. nécessaire] refusé par Canal J[2]).

Bastien Vivès durant le Salon du livre de Paris en mars 2010

Il connaît ses premiers succès sur internet (notamment sur le forum Catsuka) sous le pseudonyme de « Chanmax » avec le personnage de Poungi la racaille (2006, Danger public)[1].

Son premier album, Elle(s), est publié en 2007 aux éditions Casterman sous le label KSTR qui vient d'être créé et c'est à 25 ans, en janvier 2009 qu'il reçoit le Prix Révélation du festival d'Angoulême pour son album Le Goût du chlore.

En 2010 et 2011, il participe au feuilleton en ligne Les Autres Gens scénarisé par Thomas Cadène, et en dessine sept épisodes[3].

En 2012, il connaît un grand succès critique et public[réf. nécessaire] avec Polina, dont une adaptation cinématographique est prévue par Angelin Preljocaj[4].

Il travaille à Paris dans l'atelier Manjari, local appartenant à son père et partagé avec une douzaine d'artistes — auteurs de bande dessinée, graphistes ou photographes[5].

Il est le neveu du comédien Gérard Vives[6] et le frère aîné du photographe Romain Vives.

Il travaille aux côtés de Balak et Michaël Sanlaville sur le manga français Last Man qui devrait connaître douze tomes et sera prochainement adapté en anime et en jeu vidéo[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b ERIC LORET, « Bastien Vivès. As du strip », sur liberation.fr (consulté le 15 janvier 2013)
  2. Film visible sur « Le nouveau héros Canal J (Bastien Vivès) », sur catsuka.com,‎ 07 Mars 2012 (consulté le 13 janvier 2014).
  3. Les auteurs - Bastien Vivès sur le site officiel du feuilleton BD Les Autres Gens. Consulté le 5 février 2013.
  4. Louis Mallié, « Cannes : La BD Polina de Bastien Vivès adaptée au cinéma », sur actualitte.com,‎ 21 mai 2014 (consulté le 12 juin 2014)
  5. Quentin Girard, « L’envers de la bulle », 24 septembre 2012, sur liberation.fr. Consulté le 5 février 2013.
  6. Bertrand Ruiz, « Vivès télescope Lescop », cf. encadré « L'oncle de Bastien se réjouit pour lui », Sud Ouest en ligne, 2 février 2013. Consulté le 5 février 2013.
  7. Utopiales 2013 : L'interview de Balak (et aussi de Michael Sanlaville et Bastien Vivès) sur 9emeArt.fr, 1er novembre 2013.
  8. Bastien Vivès : Itinéraire d’un enfant doué
  9. « Prix Landerneau BD – Prix littéraires – Livres Hebdo » (consulté le 25 octobre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :