Bassin de Mackenzie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

44° 04′ S 170° 27′ E / -44.06, 170.45 ()

Les monts Ben Ohau vus depuis la rive est du lac Tekapo

Le bassin de Mackenzie (communément et traditionnellement appelé le Mackenzie Country) est un bassin intermontagneux situé dans le district de Mackenzie, près du centre de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. C'est le plus grand bassin versant du pays[1]. Historiquement célèbre pour l'élevage de moutons, cette région peu peuplée est aujourd'hui une destination touristique.

Il fut nommé dans les années 1850 par et pour James Mackenzie, Écossais éleveur et voleur de moutons qui menait ses troupeaux volés à cette région presque entièrement vide d'habitations humaines, quoique des Maori y avaient vécu de temps en temps[2]. Après sa capture la région fut repartie en plusieurs élevages de mouton[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Mackenzie Country avec Alpes du Sud en arrière-plan

Le bassin s'étend sur environ 100 km nord-sud et 40 km est-ouest. Les Alpes du Sud bordent le côté ouest ; la plus grande partie du reste se situe dans le Canterbury, une petite partie se situant au sud du fleuve Waitaki dans l'Otago.

Du nord il est accessible par le State Highway 8, qui passe par le col de Burkes (709 m), du sud par le col de Lindis (965 m), et de l'est par le State Highway 83 dans la vallée du Waitaki.

Parmi les cours d'eau les plus importants du bassin on trouve le Waitaki, l'Ahuriri, la Hakataramea, et la Tekapo. On y trouve également les lacs naturels Ohau, Pukaki, Alexandrina et Tekapo, ainsi que les lacs artificiels hydroélectriques Ruataniwha, Benmore et Aviemore.

Population[modifier | modifier le code]

La région est peu peuplée, avec seulement quatre villages : Lake Tekapo (moins de 500 habitants), Mount Cook Village (mons de 150), Twizel (moins de 1 000), et Omarama (moins de 400).

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le lac Pukaki avec les Alpes du Sud en arrière-plan

Ses paysages de vastes lacs glaciaires avec les Alpes du Sud enneigés au fond sont particulièrement prisés des touristes et skieurs. Parmi les pistes de ski les plus connus on trouve celui d'Ohau et de Lake Tekapo, populaires avec les habitants du Canterbury et d'Otago ; plusieurs pistes de ski de la région sont plus spartiates et moins fréquentées que celles dans la région de Queenstown[4].

Le Mackenzie Country est de plus en plus utilisé comme lieu de tournage ; Peter Jackson y a choisi de tourner plusieurs scènes des films du Seigneur des anneaux et plusieurs émissions de télévision y tournent ainsi que des documentaires et publicités.

On y tient régulièrement des compétitions de vol à voile. Plusieurs pistes de vol à voile sont situés dans le Mackenzie Country, amateurs et professionnels.

C'est une région importante en astronomie dû à ses cieux limpides ; on y trouve l'Observatoire de l'université Mount John de l'université de Canterbury et plusieurs observatoires amateur. Il y a un projet pour faire déclarer le bassin de Mackenzie un Dark Sky Reserve, soit une région strictement régulée pour préserver l'absence de pollution lumineuse. Le tourisme lié à l'astronomie fait partie grandissante de l'économie de la région, particulièrement au lac Ohau, à Mount Cook Village (où il y a un planétarium), et Omarama[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mackenzie Basin » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) Mackenzie Basin routes ; New Zealand Department of Conservation
  2. (en) History of the Lake Tekapo area ; tekapotourism.co.nz
  3. (en) Twizel ; newzealandnz.co.nz
  4. (en) Delightful despite weather gods ; New Zealand Herald ; Travel: NZ Special Issue ; mardi 6 novembre 2007 ; page 6
  5. (en) Edmund Hillary Alpine Centre Planetarium ; Hermitage Hotel

Liens externes[modifier | modifier le code]