Bassillac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bassillac
Le bourg de Bassillac.
Le bourg de Bassillac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Saint-Pierre-de-Chignac
Intercommunalité Le Grand Périgueux
Maire
Mandat
Michel Beylot
2014-2020
Code postal 24330
Code commune 24026
Démographie
Gentilé Bassillacois
Population
municipale
1 798 hab. (2011)
Densité 96 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 11′ 29″ N 0° 48′ 51″ E / 45.1913888889, 0.81416666666745° 11′ 29″ Nord 0° 48′ 51″ Est / 45.1913888889, 0.814166666667  
Altitude Min. 87 m – Max. 233 m
Superficie 18,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Bassillac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Bassillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bassillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bassillac

Bassillac est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Jusqu'en 2002, elle portait officiellement le nom de Bassilac.

Géographie[modifier | modifier le code]

Incluse dans l'unité urbaine de Périgueux, la commune de Bassillac est limitée au nord par l'Isle qui la sépare d'Antonne-et-Trigonant et de Trélissac. Elle est également irriguée par l'Auvézère, un important affluent de l'Isle.

Sur son territoire est implanté l'aéroport Périgueux-Bassillac.

Tout au sud, l'autoroute A89 traverse la commune sur environ deux kilomètres alors que le bourg de Bassillac, situé 8 kilomètres à l'est de Périgueux, est desservi par la route départementale 5.

Environnement[modifier | modifier le code]

Zone boisée au-dessus de Petit Rognac, la pointe nord-est du territoire communal est classée comme zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type II pour sa flore spécifique[1],[2].

Zone de bocage et de prairies humides, la vallée de l'Isle depuis son confluent avec l'Auvézère, au niveau du Gué Rède, jusqu'à la Clavelie, est une ZNIEFF de type I[3],[4].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bassillac est limitrophe de sept autres communes.

Communes limitrophes de Bassillac
Trélissac Antonne-et-Trigonant Escoire,
Le Change
Boulazac Bassillac
Saint-Laurent-sur-Manoire Eyliac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune se réfère à un nom de personnage gallo-roman Bassilius suivi du suffixe -acum[5],[6] indiquant le « domaine de Bassilius ».

En occitan, la commune porte le nom de Bassilhac[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire communal a été occupé au Néolithique[5]. Pour protéger la région des invasions normandes, l'évêque de Périgueux Frotaire avait fait édifier vers 980 le château de la Roche-Bassillac (ou des Roches de Goudeau, ou de Bassillac), dont il ne subsiste rien[7].

La première mention écrite connue du lieu remonte au XIIIe siècle sous la forme Bassilhac[5].

Avant le décret no 2002-500 du 10 avril 2002[8], la commune s'appelait Bassilac.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune de Bassillac (appelée dans un premier temps « Bassilac ») a été rattachée, dès 1790, au canton d'Antonne qui dépendait du district de Périgueux. Les districts sont supprimés en 1795 et le canton d'Antonne en 1800. La commune est alors rattachée au canton de Saint-Pierre-de-Chignac dépendant de l'arrondissement de Périgueux[9].

En 2001, elle intègre dès sa création la communauté de communes Isle Manoire en Périgord. Celle-ci disparaît le 31 décembre 2013, remplacée au 1er janvier 2014 par une nouvelle intercommunalité élargie : Le Grand Périgueux.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? décembre 1949 Pierre Larcher[Note 1]    
décembre 1949 mars 1959 Joseph Boissavy    
mars 1959 mars 1983 Marcel Laguionie    
mars 1983 mars 1989 Joël Clément    
mars 1989 avril 2014 Guy Leymarie DVG Retraité
avril 2014[10] en cours Michel Beylot    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, Bassillac comptait 1 798 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2006, 2011, 2016, etc. pour Bassillac[11]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
682 616 656 665 732 810 777 788 838
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
816 778 785 770 718 737 743 753 765
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
740 684 673 586 596 588 594 620 533
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
506 512 701 1 297 1 541 1 755 1 735 1 798 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2004[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Au recensement de 1999, la population active totale (actifs + chômeurs) de Bassillac s'élève à 849 personnes[14]. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans est de 82 %, ce qui place la commune au niveau de la moyenne nationale (82,2 %). On dénombre 70 chômeurs (8,2 % de la population, taux bien inférieur à la moyenne nationale 12,9 %). En tout et pour tout, la population comprend 48,4 % d'actifs, 17,8 % de retraités, 22,3 % de jeunes scolarisés et 11,5 % d'autres personnes sans activité[14].

En 2006[15], la population active totale s'élève à 825 personnes, soit 47,5 % de la population. Le nombre de chômeurs à légèrement baissé (62) et le taux de chômage est descendu à 7,6  %.

Distinctions culturelles[modifier | modifier le code]

Bassillac fait partie des communes ayant reçu l’étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • Au mois d'octobre de chaque année, le salon de la bande dessinée accueille de nombreux auteurs[17]. La 24e édition a lieu les 19 et 20 octobre 2013[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Georges Bonnet (1889-1973), homme politique français, est né à Bassillac

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Démissionnaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Causse de Cubjac sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 4 août 2013.
  2. Carte du causse de Cubjac sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 4 août 2013.
  3. [PDF] Vallée de l'Isle en amont de Périgueux sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 5 août 2013.
  4. Carte de la vallée de l'Isle en amont de Périgueux sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 5 août 2013.
  5. a, b et c Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 43
  6. a et b Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 5 février 2014.
  7. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 241-242.
  8. Décret n° 2002-500 du 10 avril 2002
  9. « Notice communale de Bassillac », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 10 juillet 2012)
  10. Bernard Couzinou, Le nouveau maire veut être indépendant, Sud Ouest édition Périgueux du 10 avril 2014, p. 17.
  11. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 4 février 2014)
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  14. a et b Données INSEE compulsées par le journal du Net- Emploi à Bassillac
  15. - Enquête annuelle de recensement 2006
  16. Le terme "invention" doit se comprendre au sens de "découverte des reliques du saint" ; voir le site du Diocèse de Bourges
  17. Salon de la Bande Dessinée de Bassillac
  18. Adrien Vergnolle, Guibert cadre BD en Périgord, Sud Ouest édition Dordogne du 18 octobre 2013, p. 24.