Basse de violon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La basse de violon est un instrument à cordes frottées de la famille des violons, ayant connu son apogée en France durant la période baroque et ayant disparu vers 1730. En termes de taille, la basse de violon est un peu plus grande qu'un violoncelle. Le terme de "basse de violon" fait en réalité référence à deux instruments distincts : la basse de violon à quatre cordes et la basse de violon à cinq cordes.

Basse de violon à quatre cordes[modifier | modifier le code]

La basse de violon à quatre cordes possède une caisse d'environ 85 cm (soit 10 cm de plus qu'un violoncelle). Elle est accordée un ton au-dessous du violoncelle (sib, fa, do, sol). Il s'agit de la basse de violon utilisée par l'orchestre des Vingt-quatre violons du roi lorsque celui-ci était dirigé par Jean-Baptiste Lully. Elle a été peu à peu remplacée par la basse de violon à cinq cordes, pour disparaître tout à fait aux alentours de 1715.

Basse de violon à cinq cordes[modifier | modifier le code]

La taille de la basse de violon à quatre cordes s'est avérée problématique lorsque le goût a évolué, dans la musique française, vers plus de virtuosité dans les basses (en effet, plus un violon est grand, plus les doigts sur le manche sont espacés, et moins ils sont libres de bouger rapidement). La caisse de la basse de violon à cinq cordes est donc 5 centimètres plus petite que celle à quatre cordes. Par ailleurs, l'ajout d'une cinquième corde (corde de ré correspondant à la troisième corde du violon) lui permet de monter plus haut dans les aigus.

Sources[modifier | modifier le code]

Jean Duron, Regards sur la musique au temps de Louis XIV, Mardaga,‎ 2007, 157 p. (ISBN 978-2870099773, lire en ligne), p. 122-125