Basiliscus basiliscus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilic.

Basiliscus basiliscus

Description de cette image, également commentée ci-après

Basiliscus basiliscus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Iguania
Famille Corytophanidae
Genre Basiliscus

Nom binominal

Basiliscus basiliscus
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Lacerta basiliscus Linnaeus, 1758
  • Basiliscus americanus Laurenti, 1768
  • Basiliscus mitratus Daudin, 1802
  • Ophryessa bilineata Gray, 1839
  • Lophosaura goodridgii Gray, 1852
  • Basiliscus guttulatus Cope, 1876
  • Basiliscus barbouri Ruthven, 1914

Basiliscus basiliscus, le Basilic commun, est une espèce de sauriens de la famille des Corytophanidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre au Nicaragua, au Costa Rica, au Panama, en Colombie, dans le nord-ouest de l'Équateur et au Venezuela[1].

Description[modifier | modifier le code]

Détail de la tête de Basiliscus basiliscus
Basiliscus basiliscus
Basiliscus basiliscus

C'est un reptile terrestre marron-vert, parfois tirant sur le brun-orange, avec des bandes transversales plus ou moins marquées, ainsi qu'une fine bande latérale claire sur la première moitié du corps. Il a une longue queue, des pattes aux grands doigts (surtout les pattes arrières) et une tête assez développée. Les mâles adultes présentent une crête rigide sur et sous la tête, ainsi qu'une crête plus souple sur tout le dos et une partie de la queue. C'est une des rares espèces parthénogénique de cette famille et même de cet infra-ordre[2].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (15 juillet 2012)[3] :

Étymologie[modifier | modifier le code]

La sous-espèce Basiliscus basiliscus barbouri est nommée en l'honneur de l'herpétologiste et ornithologue américain Thomas Barbour (1884-1946).

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).
  • Ruthven, 1914 : Description of a new species of Basiliscus from the region of the Sierra Nevada de Santa Marta, Colombia. Proceedings of the Biological Society of Washington, vol. 27, p. 9-12 (texte intégral)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Référence Reptarium Reptile Database : Basiliscus basiliscus  (en)
  2. Kuhn & Schmidt, 2003 : Parthenogenese beim Dunklen Tigerpython (Python molurus bivittatus). Reptilia (Münster), vol. 8, n. 44, p. 78-82
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 15 juillet 2012