Basilique du Sanctuaire national de Notre-Dame de l'Assomption

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basilique du Sanctuaire national de Notre-Dame de l'Assomption
Image illustrative de l'article Basilique du Sanctuaire national de Notre-Dame de l'Assomption
Présentation
Nom local Basilica of the National Shrine of the Assumption of the Virgin Mary
Culte Catholique
Type Cathédrale et basilique mineure
Début de la construction 1806
Fin des travaux 1821
Style dominant Néo-classique
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Région Maryland Maryland
Commune Baltimore
Coordonnées 39° 17′ 40″ N 76° 36′ 58″ O / 39.29439167, -76.61616111 ()39° 17′ 40″ Nord 76° 36′ 58″ Ouest / 39.29439167, -76.61616111 ()  

Géolocalisation sur la carte : Maryland

(Voir situation sur carte : Maryland)
Basilique du Sanctuaire national de Notre-Dame de l'Assomption

Géolocalisation sur la carte : Baltimore

(Voir situation sur carte : Baltimore)
Basilique du Sanctuaire national de Notre-Dame de l'Assomption

La Basilique du Sanctuaire national de Notre-Dame de l'Assomption (en anglais : Basilica of the National Shrine of the Assumption of the Virgin Mary) est la première cathédrale catholique construite aux États-Unis, dans ce qui est le premier diocèse américain, Baltimore, érigé en 1789 par Pie VI.

La cathédrale, bâtie à la commande de Mgr Carroll, premier évêque catholique américain, est également la première construction religieuse importante après l'adoption de la constitution du pays.

Elle est le siège de l'archidiocèse catholique de Baltimore et est considérée comme l'œuvre principale de l'architecte Benjamin Henry Latrobe, le « Père de l'architecture américaine ». Elle est également appelée familièrement la cathédrale de Marie-Notre-Reine (Mary-Our-Queen Cathedral).

Architecture[modifier | modifier le code]

S'inspirant des édifices civils et religieux de l'antiquité gréco-romaine, la cathédrale est représentative du courant architectural néo-classique à la mode durant une partie du XIXe siècle. Basée sur un plan en forme de croix grecque, à l'instar de nombre d'églises paléochrétiennes européennes, elle se compose d'une nef divisée en trois vaisseaux, de croisillons peu saillants et d'une abside hémicylindrique intégrant colonnes ioniques, entablement et voûte à caissons. Un dôme couvre la croisée du transept. Le vaisseau central, éclairé par de larges baies en plein cintre, est couvert d'une série de dômes surbaissés accueillant des fresques représentant l'Ascension du Christ ou encore l'Assomption de la Vierge. En parallèle, les collatéraux sont couverts de berceaux transversaux.

Dans le chœur, l'autel est flanqué à droite d'une chaire monumentale et de l'ombrelle pontificale (gonfalon), symbolisant la communion avec le Pape. Cet ornement se retrouve dans la plupart des basiliques mineures. À gauche de l'autel, la cathèdre ou trône épiscopal, surmontée d'un dais, est le siège de l'archevêque de Baltimore.

La façade principale forme un portique hexastyle (à six colonnes) ionique surmonté d'un large fronton triangulaire. Cette disposition que l'on retrouve dans un certain nombre d'églises européennes du XVIIIe siècle s'inspire directement de l'architecture des temples antiques. Deux clochers, situés en léger retrait, sont coiffés de curieux dômes en bulbe.

Les murs extérieurs sont faits de gneiss aux teintes gris argenté provenant d'une carrière d' Ellicott City. Alors que l'extérieur intègre des formes plutôt linéaires, l'intérieur se caractérise par des formes arrondies et une certaine sobriété.

Campée sur une hauteur dominant le port intérieur de Baltimore (Inner Harbor), la cathédrale apparaît comme un important repère dans le paysage urbain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Photo de l'édifice rénové, datant de 2006.

La cathédrale fut construite de 1806 à 1821 selon les plans de l'architecte Benjamin Henry Latrobe (le premier architecte professionnel du pays[1]) et architecte de Thomas Jefferson pour le Capitole des États-Unis). La construction fut décidée par le premier évêque des États-Unis, Mgr Carroll. Sa consécration eut lieu le 31 mai 1821 par le troisième archevêque, Ambrose Maréchal.

Le pape Pie XI éleva la cathédrale au rang de basilique mineure en 1937. En 1969, l'édifice fut classé sur le registre des lieux historiques[2] et déclaré National Historic Landmark[3], en 1971.

L'édifice a accueilli la cérémonie funéraire de Charles Carroll of Carrollton, le seul signataire catholique de la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique. La plupart des évêques du pays furent à l'époque consacrés ici. Longtemps, l’édifice fut l'endroit privilégié pour ordonner les prêtres du pays. La basilique a accueilli le pape Jean-Paul II en 1995, Mère Teresa en 1996 et Bartholomée Ier de Constantinople en 1997.

La quatorzième restauration de l'édifice eut lieu entre novembre 2004 et novembre 2006. Elle fut ainsi ouverte à nouveau pour fêter le bicentenaire des débuts de sa construction.

Crypte[modifier | modifier le code]

Photo de la basilique, de nuit.

Huit des douze archevêques de Baltimore reposent dans la crypte de la cathédrale. Celle-ci est accessible au public. Les noms de ceux-ci sont :

  • John Carroll, fondateur de la cathédrale et premier archevêque du 6 novembre 1789 au 3 décembre 1815.
  • Ambrose Maréchal, troisième archevêque du 7 juillet 1817 au 29 janvier 1828.
  • James Whitfield, quatrième archevêque du 29 janvier 1828 au 19 octobre 1834.
  • Samuel Eccleston, cinquième archevêque du 19 octobre 1834 au 22 avril 1851.
  • Francis Kenrick, sixième archevêque du 19 août 1851 au 8 juillet 1863.
  • Martin John Spalding, septième archevêque du 6 mai 1864 au 7 février 1872.
  • Cardinal James Gibbons, huitième archevêque du 3 octobre 1877 au 24 mars 1921.
  • Michael Joseph Curley, neuvième archevêque du 10 août 1921 au 16 mai 1947.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Leland M. Roth, Understanding Architecture: Its Elements, History and Meaning, Boulder, coll. « Westview Press »,‎ 1993
  2. (en) « National Register Information System », National Park Service (consulté le 03-04-2008)
  3. (en) « Basilica of the National Shrine of the Assumption of the Blessed Virgin Mary », National Park Service (consulté le 03-04-2008)