Basilique du Saint-Rosaire de Bandel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basilique du Saint-Rosaire
Image illustrative de l'article Basilique du Saint-Rosaire de Bandel
La basilique du Saint-Rosaire à Bandel
Présentation
Culte catholique
Rattachement Archidiocèse de Calcutta
Début de la construction 1599
Fin des travaux 1660
Style dominant Style colonial portugais
Site web www.ourladyofbandel.org/
Géographie
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Région Bengale-Occidental
District Hooghly
Coordonnées 22° 55′ 08″ N 88° 23′ 43″ E / 22.918951, 88.395192 ()22° 55′ 08″ Nord 88° 23′ 43″ Est / 22.918951, 88.395192 ()  [1]

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Basilique du Saint-Rosaire

La basilique du Saint-Rosaire de Bandel se trouve au bord du fleuve Hooghly, à 43 kilomètres au nord de la ville de Calcutta, au Bengale-Occidental (Inde). Datant de 1599, cet édifice de style colonial portugais est la plus ancienne église dans la région Nord et Est de l’Inde (y compris le Bangladesh).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ayant installé au milieu du XVIe siècle leur comptoir commercial sur les bords du fleuve, à Hugli[2], les portugais firent venir de Goa les moines augustiniens et leur construisirent un monastère et une église. La pierre d’angle de l’église indique 1599 comme année de fondation. Cette première église fut détruite lors de la prise de Hugli par les troupes de l’empereur Shah Jehan en 1632. L’édifice de style colonial portugais que l’on voit aujourd’hui date de 1660.

L’église, le cloître et le monastère sont les seuls vestiges de la présence portugaise à Bandel. Le dernier moine augustinien mourut en 1869. Une école bengalie catholique dépendant de l’évêque ‘padroado’ de Madras-Mylapore, y fut alors ouverte en 1870.

Lorsque le conflit avec le padroado fut résolu, l’église passa sous le contrôle du diocèse de Calcutta qui confia l’établissement aux pères salésiens (1928). Ils y ont toujours la charge de l’église, tout en ayant développé leurs activités éducatives dans les bâtiments annexes: collège, internat, noviciat et maison de retraite.

Centre de pèlerinage[modifier | modifier le code]

L’église devint progressivement centre de dévotion mariale lorsqu'une statue miraculeuse de Notre Dame du Bon-Voyage y fut installée par un capitaine portugais dont le navire, par l’intercession de la Vierge Marie, échappa au naufrage lors d’une violente tempête dans le golfe du Bengale. Un mât de vaisseau érigé devant l’église commémore le même événement.

Nombre de pèlerins et de touristes, chrétiens et non-chrétiens, visitent le sanctuaire tout au long de l’année. Plus particulièrement, en janvier, les Santals catholiques (d’Inde et du Bangladesh) y ont leur grand rassemblement et pèlerinage annuel. La communauté chinoise de Calcutta s’y rassemble également tous les ans.

Le sanctuaire marial fut érigé en basilique mineure en 1988 par le pape Jean-Paul II.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Google Earth
  2. « Hugli » vient sans doute du portugais Ugolim

Liens externes[modifier | modifier le code]