Basilique Sant'Eustachio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basilique Sant'Eustachio
Image illustrative de l'article Basilique Sant'Eustachio
Présentation
Nom local Basilica di Sant'Eustachio
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant Baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Commune Rome
Coordonnées 41° 53′ 56″ N 12° 28′ 33″ E / 41.8988, 12.475844 ()41° 53′ 56″ Nord 12° 28′ 33″ Est / 41.8988, 12.475844 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique Sant'Eustachio

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Basilique Sant'Eustachio

La basilique Sant'Eustachio (en français : Saint-Eustache) est une église romaine située dans le rione Sant'Eustachio sur la via Santa Maria in Monterone. Elle est dédiée au martyr romain Eustache qui donna son nom au quartier.

Historique[modifier | modifier le code]

Les origines de l'église remontent au VIIIe siècle avec une mention établie en 795 sous le pontificat de Léon III. Elle s'appelle alors Sant'Eustachio in platana faisant référence au platane présent dans la cour de la maison du martyr de Rome, Eustachio. L'empereur Constantin Ier aurait fait construire le premier oratoire sur le lieu du martyre dénommé ad Pantheon in regione nona e iuxta templum Agrippae. Le pape Célestin III fait totalement reconstruire l'édifice vers 1195 dont il reste de nos jours le campanile. À la fin du XVe siècle, la basilique est le lieu favori de prières de Philippe Néri.

Aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle, l'ensemble des structures médiévales de l'église sont détruites par l'architecte Cesare Corvara qui reconstruit un nouvel édifice de 1650 à 1703 ainsi que par Giovanni Battista Contini qui réalise les chapelles latérales et le portique et Antonio Canevari, Niccolò Salvi et Giovanni Domenico Navone qui créent l'abside et le transept. Diverses restaurations auront lieu au cours des siècles notamment en raison de crues du Tibre.

Depuis le VIIe siècle, la basilique abrite le titre cardinalice Sant'Eustachio.

Architecture et décorations[modifier | modifier le code]

La façade, œuvre de Cesare Corvara, est sur deux niveaux. La section basse présente quatre pilastres et deux colonnes (décorées de chapiteaux d'ordre ionique et de têtes de cerf) qui ouvrent sur un portique de Contini. La section supérieure, en retrait par rapport à la basse, est soutenue par quatre pilastres avec une large fenêtre au centre, deux niches latérales en forme de coquille, et une corniche. Le sommet du fronton triangulaire est décoré avec une tête de cerf, sculpture de Paolo Morelli, avec une croix rappelant la vision qu'aurait eu Eustache lors d'une battue de chasse et qui fut à l'origine de sa conversion au christianisme. Le campanile latérale, de style roman, fut érigé vers 1090 pour sa partie basse et à la fin du siècle suivant pour sa partie haute.

L'intérieur de la basilique est sur un plan classique de croix latine, avec une seule nef, et trois colonnes de marbre par côté séparant trois chapelles qui sont dédiées à gauche à saint Julien l'Hospitalier, à lArchange Saint Michel (œuvre de Alessandro Speroni de 1716 à 1719), et au Cœur immaculé de Marie. et à droite à la Sacrée Famille, à lAnnonciation et au Sacré-Cœur de Jésus (œuvre de Corrado Mezzana). La contrefaçade héberge un orgue du XVIIe siècle.

Le maître-autel en bronze et marbre polychrome de 1739 est de Nicollò Salvi et en 1749 Ferdinando Fuga y ajoute un baldaquin. Il abrite des peintures de Giovanni Bigatti et de Francesco Ferdinandi (Martyre de Saint-Eustache). Le chœur et la sacristie de la basilique sont de Giovanni Moscati (sur des dessins d'Antonio Canevari).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. Rendina, Le Chiese di Roma, Newton & Compton Editori, Milan 2000, p.100.

Lien externe[modifier | modifier le code]