Basilique Sant'Anastasia al Palatino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basilique Sant'Anastasia al Palatino
Les photos de la basilique sur Commons
Présentation
Nom local Basilica di Sant'Anastasia al Palatino
Culte Catholique romain
Type Basilique
Rattachement Archidiocèse de Rome (siège)
Début de la construction IIIe siècle
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Commune Rome
Coordonnées 41° 53′ 17″ N 12° 29′ 03″ E / 41.888069, 12.48418941° 53′ 17″ Nord 12° 29′ 03″ Est / 41.888069, 12.484189  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique Sant'Anastasia al Palatino

La basilique Sant'Anastasia al Palatino (en français : basilique Sainte-Anastasie-sur-le-Palatin) est une église de Rome sur les pentes du Mont Palatin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La basilique Sainte-Anastasie est construite à la fin du IIIe siècle - début du IVe siècle, probablement par une citoyenne romaine du nom d'Anastasie. L'église est inscrite sous le nom titulus Anastasiae dans les actes du synode de 499. Plus tard, l'église est dédicacée à une martyre du même nom, Anastasie d'Illyrie.

L'église est restaurée plusieurs fois, successivement par les papes : Damase Ier (366-383), Hilaire (461-468), Jean VII (705-707), Léon III (795-816) et Grégoire IV (827-844 ). L'église actuelle remonte à la restauration du XVIIe siècle par le pape Urbain VII.

Traditionnellement, l'Église est liée au culte de saint Jérôme de Stridon, qui y a peut-être célébré la messe. Le saint est représenté au-dessus de l'autel, par Le Dominiquin.

Architecture[modifier | modifier le code]

La nef

Après une restauration pendant le pontificat de Sixte IV, une nouvelle restauration a lieu après le cyclone de 1634, lorsque de la façade est reconstruite en 1636.

La nef comporte des colonnes antiques en réemploi. Le plafond est peint de fresques représentant le martyre des saints (1722) de Michelangelo Cerruti.

La chapelle, à droite, a une peinture représentant saint Jean le Baptiste par Pier Francesco Mola. Alors que la dernière chapelle sur la droite a une fresque des scènes de la vie de Saint Charles Borromée et Filippo Neri par Lazzaro Baldi. Le transept droit a une peinture de saint Toribio (1726) par Francesco Trevisani.

Statue de sainte Anastasie par Ercole Ferrata

Au-dessus du maître-autel, il y a une Nativité par Lazzaro Baldi et au-dessous de l'autel, une statue de sainte Anastasie par Ercole Ferrata. Elle est inspirée de l'œuvre Beata Ludovica Albertoni de Gian Lorenzo Bernini.

Le transept gauche a une Vierge au Rosaire par Lazzaro Baldi. Dans la dernière chapelle à gauche, Le Dominiquin a représenté un saint Jérome. L'autre chapelle a un Saints Giorgio et Publio par Etienne Parrocel.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]