Basilique San Vitale (Rome)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilique San Vitale (Ravenne).
Basilique San Vitale
Image illustrative de l'article Basilique San Vitale (Rome)
Présentation
Nom local Basilica di San Vitale
Culte Catholicisme
Site web www.diocesidiroma.it/SanVitale/
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Commune Rome
Coordonnées 41° 53′ 58″ N 12° 29′ 27″ E / 41.899444, 12.490833 ()41° 53′ 58″ Nord 12° 29′ 27″ Est / 41.899444, 12.490833 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique San Vitale

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Basilique San Vitale

La basilique San Vitale (en français basilique Saint-Vital) est une église de Rome, se situant au rione Monti, sur la via Nazionale. Le nom complet de la basilique est Santi Vitale e Compagni martiri in Fovea.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est une basilique qui tire son origine d'un oratoire remontant au IVe siècle et dédié au saint Gervais et saint Protais, martyrs d'origine milanaise, fils de saint Vitale. Vers la fin du siècle, la pieuse matrone Vestine laisse tous ses avoirs à l'oratoire, qui fut restructuré en basilique à trois nefs et consacrée par le pape Innocent Ier en 402. Ce furent des prêtres du titre « Vestinæ » qui souscrivirent les actes du synode romain de 499, tandis que dans la souscription du synode de 595 apparaît l’appellatif « Sancti Vitalis ». Elle fut restauré et dotée de riches dons du pape Léon III, nouvellement restaurée à l'époque médiévale, et complètement refaite par les papes Sixte IV (1475) et Clément VIII (1595) : ces dernières interventions ont réduit l'église à une seule nef, à la place des trois originales, et portèrent à la disparition du portique, fermé et réduit au vestibule de l'église. En 1859, Pie IX fit construire l'escalier d'accès caractéristique et qui est en descente à cause de la surélévation de la route suite à la construction de la voie Nationale. Des travaux effectués en 1937-38 ont remis au jour le portique originel.

Le titre cardinalice, supprimé en 1595, est restauré par Léon XIII en 1880, qui érigea la basilique en paroisse, également, en 1884.

Art et architecture[modifier | modifier le code]

La façade présente un portique, d'époque paléochrétienne, à cinq arches sur colonnes avec des chapiteaux du Ve siècle. Cinq autre colonnes leur répondaient sur la façade mais elles sont aujourd'hui murées. Le portail d'entrée présente une inscription et l’emblème de Sixte IV, ainsi que de précieux battants de porte sculptés au début du XVIIe siècle.

L'intérieur est à une nef avec abside et a été restauré en 1859, alors que le pavement et le plafond sont d'époque récente (1934). Sur les côtés, il y a quatre autel, deux par côtés, provenant de l'église du Ve siècle. Dans le transept, il y a des fresques de Agostino Ciampelli représentant la lapidation et le martyr de saint Vitale. D'autres fresques, représentant des histoires de martyrs et de prophètes, sont de Tarquinio Ligustri et de Andrea Comodo.

Au-dessus de l'entrée il y a une « cantoria », soutenue par deux colonnes d'ordre corinthien, qui accueille un orgue datant de 1931 et construit par les frères Schimicci.

Accès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]