Basilique San Francesco (Arezzo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 27′ 52″ N 11° 52′ 51″ E / 43.46444, 11.88083 ()

Basilique San Francesco
Image illustrative de l'article Basilique San Francesco (Arezzo)
Façade et monument à Vittorio Fossombroni du sculpteur Pasquale Romanelli
Présentation
Nom local Basilica di San Francesco
Culte Catholicisme
Type Basilique
Rattachement Diocèse d'Arezzo-Cortona-Sansepolcro
Début de la construction XIVe siècle
Architecte Fra Giovanni da Pistoia
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Toscane
Commune Arezzo
Coordonnées 43° 27′ 52″ N 11° 52′ 51″ E / 43.464444, 11.880833 ()43° 27′ 52″ Nord 11° 52′ 51″ Est / 43.464444, 11.880833 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique San Francesco

La Basilique San Francesco (Basilica di San Francesco) d'Arezzo est une des églises, le deuxième édifice franciscain de la ville, réputé par le cycle de fresques de Piero della Francesca de La leggenda della Vera Croce dans la chapelle absidiale du chœur.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première église Saint-François se trouvait hors des anciennes fortifications et devait être assez grande pour contenir une grande croix franciscaine peinte et un tableau de la Maestà de Guido da Siena. Pour se préserver des attaques et des dégradations, il fut décidé de construite pour accueillir la Maestà (maintenant dans un musée).

La communauté arétine par un acte concilaire de 1290, pria les moines d'édifier l'église intra muros. Le noble Ildino Cacciaconti offrit aux moines une maison qu'il ne pouvait plus habiter parce qu'il devait demeurer à Asinalonga (l'actuelle Sinalunga), après la bataille de Campaldino qui causa l'exil d'une partie des Guelfes.

Malgré le don de Monna Tessa au XIVe siècle pour le revêtement de la façade, la somme versée trop faible ne permit pas de dépasser le socle, demeuré comme témoignage de sa bonne volonté. Malgré une maladroite modification après 1870, remédiée ensuite vers 1990 sur plus de deux mètres de haut, la façade est restée ainsi, inachevée, sans autre modification, jusqu'à ce jour.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les fresques de la Légende de la Vraie Croix

La basilique est de style gothique, construite en pierre et en briques, à nef unique, avec des chapelles latérales seulement à gauche (dont une comprend une fresque de l'Annonciation de Luca Signorelli encore jeune, une autre le tombeau de François Roselli par Michele da Firenze du XVe siècle et un crucifix du Maestro di San Francesco (contemporain de Cimabue).

Le vitrail de la rosace est de Guillaume de Marcillat, il date de 1524 et représente Le pape Honorius III approuve l'indulgence de saint François d’Assise (il comprend une représentation de Piero della Francesca, vieux, devenu presque aveugle).

Sur le mur droit de la nef se trouve un édicule du Trecento et des fresques des XVe et XVe siècles dont une Annonciation de Spinello Aretinoqui a exécuté également les fresques de la chapelle à droite du chœur, le triptyque surmontant l'autel est de Niccolò di Pietro Gerini.

L'église inférieure comprend trois nefs et sert de musée.

Les fresques du cycle de la Légende de la Vraie Croix de Piero della Francesca, ont été entièrement restaurées après 15 années de recherches et d’étude, elles ont pris 10 ans, et ont été terminées en 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :