Basilique Sainte-Marie-des-Anges (Assise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilique Sainte-Marie-des-Anges et Sainte-Marie-des-Anges.
Basilique Sainte-Marie-des-Anges
Image illustrative de l'article Basilique Sainte-Marie-des-Anges (Assise)
La basilique Sainte-Marie-des-Anges
Présentation
Nom local Basilica di Santa Maria degli Angeli
Culte Catholicisme
Type Basilique
Début de la construction 1569
Fin des travaux 1840 (reconstruction)
Architecte Galeazzo Alessi et Vignole
Style dominant Style pré-baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Umbria.svg Ombrie
Commune Assise
Coordonnées 43° 03′ 28″ N 12° 34′ 52″ E / 43.05779, 12.58109 ()43° 03′ 28″ Nord 12° 34′ 52″ Est / 43.05779, 12.58109 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique Sainte-Marie-des-Anges

La basilique Sainte-Marie-des-Anges d’Assise, située en Ombrie en Italie, se trouve dans le Val di Spoleto, dans le bourg de Santa Maria degli Angeli, frazione de la commune, près de la station ferroviaire, celle de la ville d'Assise perchée plus loin, sur un contrefort du mont Subasio.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est une basilique édifiée lentement entre 1569 et 1679 sur les ordres du pape Pie V, par Galeazzo Alessi et Vignole, en hommage à saint François d'Assise. Elle est d'un fort style maniériste préfigurant le baroque.

Le , la nef centrale, une partie d'une aile latérale et le chœur s'effondrent pendant un tremblement de terre violent. Si le dôme a échappé à la destruction, il est fendu largement. La reconstruction de la basilique commencée en 1836 par l'architecte Luigi Poletti est finie en 1840. Il a transformé la façade vers un modèle néoclassique. Entre 1924 et 1930, cette façade a été restaurée dans son style pré-baroque original par Cesare Bazzani. La statue de bronze recouverte d'or du sculpteur Colasanti, a été placée sur la façade en 1930.

La basilique est restaurée après 1997 suite à un autre tremblement de terre en 1996 qui endommagea également gravement l'église supérieure de la basilique Saint-François à Assise.

Intérêt religieux[modifier | modifier le code]

La basilique englobe (elle a été construite autour de) la Portioncule (La Porziúncola) et Le Transitus, la chapelle choisie par saint François et le dispensaire où il mourut en 1226. Il existe également une peinture de Cimabue, un Saint François.

Au début du XIXe siècle, le tsar Nicolas Ier de Russie commande une copie de l'icône de la Vierge de Philerme pour être transportées dans les processions et manifestations religieuses au lieu de l'original qui est dans un état précaire. Cette copie a survécu et est actuellement dans la Basilique Sainte-Marie-des-Anges d'Assise. Son degré de fidélité est inconnu, et elle a souffert de repeints et d'une restauration maladroite[1].

La Portioncule[modifier | modifier le code]

C'est la chapelle, lieu réputé d'apparitions des anges, que saint François remet en état en 1209 et où il fonde son ordre des frères mineurs[2]. Elle comprend un retable polyptyque du prêtre Hilaire de Viterbe datant de 1393.

Le Transitus[modifier | modifier le code]

C'est l'infirmerie du couvent primitif où meurt Saint-François en 1226[3]. Elle comprend les fresques de Lo Spagna (~1520), une statue de saint François de Andrea della Robbia (~1490).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. «La Panaghia tes Phileremou» Extrait du mémoire de doctorat par Giovannella Bertè Ferraris Celle di Roma 2001, Ed.Renato Ferraris
  2. (fr) Basilique Patriarcale Sainte-Marie-des-Anges - Sanctuaire de la Portioncule
  3. Basilique Patriarcale de St. Marie des Anges - Le Transitus

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :