Basilique Saint-Patrick de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilique Saint-Patrick.
Basilique Saint-Patrick
Image illustrative de l'article Basilique Saint-Patrick de Montréal
Présentation
Culte Catholique romaine
Type Basilique
Rattachement Archidiocèse de Montréal
Début de la construction 1843
Fin des travaux 1847
Style dominant Néogothique
Protection Immeuble patrimonial classé (1985)
Lieu historique national (1990)
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région administrative Montréal
Territoire équivalent Montréal
Ville Montréal
Coordonnées 45° 30′ 13″ N 73° 33′ 53″ O / 45.503611111111, -73.56472222222245° 30′ 13″ Nord 73° 33′ 53″ Ouest / 45.503611111111, -73.564722222222  

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Basilique Saint-Patrick

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Basilique Saint-Patrick

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Basilique Saint-Patrick

La basilique Saint-Patrick de Montréal est une basilique mineure catholique romaine à Montréal, dans la province canadienne du Québec.

L'église est située au 460 boulevard René-Lévesque Ouest, dans l'arrondissement de Ville-Marie, au coin de la rue Saint-Alexandre. Elle est accessible par les stations de métro Square-Victoria et Place-des-Arts.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église est connue pour ses liens historique à la communauté canadienne-irlandaise. Les catholiques de langue anglaise se sont rassemblés pour la première fois à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours au Vieux-Montréal en 1817. Le nombre de paroissiens irlandais s'est beaucoup accru lors de l'arrivée massive d'immigrants dans les années 1830 et 1840. Leur lieu de culte fut transféré à l'église des Récollets en 1830, mais en 1841 ils étaient 6 500 et ils ne pouvaient plus y être accommodés.

Le site de l'église Saint-Patrick fut acheté et la construction du bâtiment commença en 1843 ; ce lieu était alors vers l'extérieur de la ville, sur une côte près des maisons des paroissiens. La première messe fut célébrée à l'intérieur de l'église le jour de la Saint-Patrick, le 17 mars 1847.

Le gouvernement du Québec a désigné l'église comme un monument historique en décembre 1985. Elle a également été désignée comme un lieu historique national du Canada en 1990[1] par le gouvernement canadien.

Lors de la Saint-Patrick de 1989, l'église fut élevée au rang de basilique mineure par Jean-Paul II, suite à une demande par le cardinal Paul Grégoire, archevêque de Montréal.

Architecture[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment de style néogothique, construit par P.L. Morin et le père Félix Martin, mesure 71 mètres de long et 32 mètres de large ; son sommet atteint une hauteur de 69 mètres. Cette église est une belle représentante de ce style au Canada.

L'église comporte des éléments architecturaux intéressants comme 150 portrait de saints à la peinture à l'huile dans le lambris d'appui gothique entourant la nef.

L'église est connue pour ses carillons de Saint-Patrick, ses dix cloches, dont la plus ancienne, appelée Charlotte, fut installée en 1774 et utilisée dans l'ancienne église Notre-Dame. Le système à cloches fut restauré en 1989. L'orgue fut installée en 1852 et elle a été reconstruite plusieurs fois. En 1972, elle fut combinée avec l'orgue de l'église Saint-Antoine, qui avait été démolie.

À l'intérieur de l'église, il y a des monuments à la mémoire de deux célèbres paroissiens. Le banc 240, utilisé par Thomas D'Arcy McGee, un homme d'État et un père de la confédération assassiné en 1868, est marqué en son honneur. À l'arrière de l'église, une plaque commémore le baptême du poète Émile Nelligan.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Parcs Canada, Montréal, une ville d'histoire, 2004, p.89