Basilique San Frediano (Lucques)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basilique San Frediano
Image illustrative de l'article Basilique San Frediano (Lucques)
Le parvis, la façade et son fronton doré
Présentation
Nom local Basilica di San Frediano
Culte Catholicisme
Type Basilique mineure
Début de la construction 1112
Fin des travaux 1147
Style dominant Architecture romane
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Tuscany.svg Toscane
Commune Lucques
Coordonnées 43° 50′ 46.16″ N 10° 30′ 16.67″ E / 43.8461556, 10.5046306 ()43° 50′ 46.16″ Nord 10° 30′ 16.67″ Est / 43.8461556, 10.5046306 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique San Frediano

Géolocalisation sur la carte : Toscane

(Voir situation sur carte : Toscane)
Basilique San Frediano

La Basilique San Frediano (Basilica di San Frediano) est un des plus anciennes églises de Lucques, en Toscane, située sur la place homonyme, elle est de style roman.

Historique[modifier | modifier le code]

Sur un édifice religieux datant du VIe siècle consacré aux saints lévites Vincenzo, Stefano et Lorenzo, fut construite au VIIIe siècle une première église dédié à saint Fridianus, évêque de Lucques entre 560 et 588, comme le confirment des fouilles effectuées sous l'église actuelle ayant révélé une crypte contenant le corps du saint.

Cette église actuelle date de 1112 et elle fut consacrée en 1147.

Entre les XVIe et XVIIe siècles les autels et leurs décorations furent rénovés.

Entre les XVIIIe et XIXe siècles, ce sont les mobiliers de la chapelle Buonvisi, celle de Stefano Tofanelli, qui furent totalement rénovés.

Architecture[modifier | modifier le code]

Elle comprend trois nefs avec une abside. Le projet initial ne prévoyait pas de transept ni de crypte, mais en second lieu, le réforme grégorienne rectifia le projet avec une façade orientée à l'est.

L'église était moins élevée qu'aujourd'hui et les ornementations de mosaïques du gable date du XIIIe siècle.

Cette mosaïque représente l'Ascension de Christ dans une mandorle soutenue par des anges, la présence des Apôtres, à l'origine posés aux côtés de la Vierge dont l'image a été détruite pour l'ouverture centrale. La partie supérieure montre une maîtrise et une connaissance approfondie du style de la peinture byzantine, ajoutée au style roman, pendant que la zone inférieure semble due à un artiste local de l'atelier des peintres Berlinghieri.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Intérieur[modifier | modifier le code]

De facture encore médiévale, avec ses colonnes à chapiteaux, ses fonts baptismaux, elle se complète d'œuvres des siècles suivants :

  • Madonna col Bambino e i Santi Lorenzo, Girolamo e Frediano (1422), polyptyque de Jacopo della Quercia, chapelle de la famille Trenta.
  • Épisodes de la Vie de saint Augustin, des thèmes évangéliques, des sujets de la vie ecclésiastique locale d'Amico Aspertini dans la chapelle de la Croix :
    • Divisione del fiume Serchio da parte di San Frediano,
    • la Natività,
    • Il Trasferimento del Volto Santo a Lucca,
    • La Deposizione dalla Croce,
    • Sacra conversazione.
  • Trois statues des saints évêques Frediano, Agostino et Giovanni, de Matteo Civitali et la Madonna dell’Annunciazione, retable en bois de son neveu Masseo.
  • il Miracolo di San Cassiano del Lomi e il Martirio di Santa Fausta del Sorri (datant des rénovations aux XVIe et XVIIe siècles).
  • Visitation, en terracotta invetriata de Mattia Della Robbia (après les suppressions napoléoniennes)
  • Autel sculpté de Giovanni Baratta (après les suppressions napoléoniennes)

Chapelle de sainte Zita[modifier | modifier le code]

La cappella di Santa Zita, est une des chapelles annexées à l'église, réalisée sur l'ancien cimetière où la sainte avait été enterrée en 1278. Elle fut entièrement rénovée au XVIIe siècle et Paolo Guidotti peignit un tableau de la sainte avec les pauvres et, le siècle suivant, Francesco del Tintore compléta les décorations avec cinq tableaux des miracles de sainte Zita. Elle contient le reliquaire de la sainte avec son corps entier momifié naturellement.

En 1509 la cappella della Madonna del Soccorso fut consacrée et la confraternité Eufrosina commissionna Giuliano da Pisa pour une fresque de la Madonna del Soccorso.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]