Basic (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basic.

Basic

Titre québécois Formation extrême
Titre original Basic
Réalisation John McTiernan
Scénario James Vanderbilt
Sociétés de production Phoenix Pictures
Intermedia Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre thriller
Sortie 2003
Durée 98 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Basic (ou Formation extrême au Québec) est un film américano-allemand réalisé par John McTiernan, sorti en 2003.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un groupe de Rangers, emmenés par le sergent West, manque le rapport après un entraînement dans la jungle de Panama. Se rendant sur les lieux en hélicoptère, le colonel William Styles, commandant du camp de Rangers, n'en récupère que deux, dont un blessé et les ramène à Fort Clayton, où ils seront interrogés par le capitaine Julia Osborne. Mais Styles n'a pas confiance en elle et fait appel à son vieil ami et ex-camarade ranger Tom Hardy, agent de la DEA soupçonné de corruption, afin de mener une enquête officieuse avec le capitaine Osborne.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau du Canada Canada, Drapeau des États-Unis États-Unis : 28 mars 2003
Drapeau de la France France : 28 mai 2003
Drapeau de la Belgique Belgique : 9 juillet 2003

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version Française (VF) sur Voxofilm[1]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Afin de garantir l'authenticité de son intrigue, John McTiernan a fait appel au sergent-chef Charles Fails, engagé comme conseiller technique. Celui-ci avait déjà travaillé sur d'autres thriller militaires comme Tigerland de Joel Schumacher et À armes égales de Ridley Scott[2].

Casting[modifier | modifier le code]

Enquêteur de la Drug Enforcement Administration (DEA) dans Basic, John Travolta mène une nouvelle fois l'enquête au sein de l’armée américaine, comme il l'avait fait quatre ans plus tôt dans Le Déshonneur d'Elisabeth Campbell de Simon West. Par ailleurs, sa sœur, Margaret Travolta, interprète ici le rôle d'une infirmière.

Basic marque les retrouvailles du cinéaste et du comédien Samuel L. Jackson, qui avaient déjà tourné ensemble en 1995 sur Une journée en enfer, ainsi que celles de Jackson et Travolta, célèbre duo du Pulp Fiction de Quentin Tarantino[2].

Si tous les comédiens de Basic ont dû subir une formation de rigueur, John Travolta s'est, pour sa part, particulièrement bien préparé : entraînement six jours sur sept pendant les trois mois précédant le tournage, ce qui lui permit de perdre une douzaine de kilos, stage intensif au 1er bataillon du 75e Rangers et régime spécial pendant toute la durée des prises de vue[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du 26 novembre 2001 au 4 avril 2002[3] à Fernandina Beach et Jacksonville (en Floride), ainsi qu'au Costa Rica et Panama[4].

Le tournage de Basic s'est principalement déroulé sur les lieux mêmes de l'action du film, à Panama. Les scènes cruciales de l'exercice en forêt ont, elles, été tournées sur un ancien terrain d'aviation de Jacksonville, en Floride, transformé pour l'occasion en jungle tropicale avec l'ajout d'une centaine de palmiers et de 400 à 500 autres plantes aux chênes déjà présents sur le terrain. Pour reconstituer la tempête censée frapper la jungle pendant l'exercice militaire, l'équipe des effets spéciaux de Basic a eu recours à six ventilateurs géants dispersés sur le plateau. La pluie torrentielle était, elle, amenée par neuf réservoirs fixés aux arbres et connectés à une citerne pouvant fournir jusqu'à 2 800 litres d'eau par minute[2].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Dès sa sortie en salles, Basic a rencontré un accueil critique négatif dans les pays anglophones : 21% des 142 commentaires collectés par le site Rotten Tomatoes sont positifs, pour une moyenne de 4,2/10[5], tandis qu'il obtient un score de 34/100 sur le site Metacritic, basé sur 33 commentaires collectés[6]. En revanche, il obtient un bon accueil en France, puisqu'il obtient une moyenne de 3/5 sur le site AlloCiné, pour 16 commentaires collectés[7].

Box-office[modifier | modifier le code]

Basic a totalisé 42 792 561 $ de recettes mondiales, dont 26 793 311 $ rien qu'aux États-Unis [8]. Il s'agit d'un échec commercial, vue que le long-métrage a été tourné pour un budget de 50 000 000 $[9]. En France, il enregistre un total de 306 404 entrées[10].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Erreurs factuelles[modifier | modifier le code]

  • Dans plusieurs scènes où John Travolta et Connie Nielsen sont dans un Hummer H1, Connie Nielsen est au volant et elle fait semblant de tourner le volant selon la route... le volant reste immobile, elle laisse ses mains glisser dessus.
  • Lorsque le lieutenant Julia rentre dans l'hôpital, on peut voir en haut à droite le micro du tournage.
  • Lorsque le sac à dos de Pike lancé par le Sergent West touche le pied de la falaise, on peut apercevoir la main d'un technicien à gauche de la scène.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]