Base des Forces canadiennes Edmonton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
BFC/USS Edmonton
Logo de la BFC/USS Edmonton
Logo de la BFC/USS Edmonton

Pays Drapeau du Canada Canada
Période 1994 – Toujours active
Type Base des Forces canadiennes
Allégeance Forces canadiennes
Branche Commandement de la Force terrestre
Fait partie de Secteur de l'Ouest de la Force terrestre
Ancienne dénomination RCAF Station Edmonton
RCAF Station Namao
BFC Edmonton (Parc Lancaster)
Surnom Steele Barracks
Commandant Lieutenant-Colonel T. Bradley, CD[1]
Localisation
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de l'Alberta Alberta
Ville Edmonton
Latitude
Longitude
53° 40′ 28″ N 113° 29′ 29″ O / 53.674444, -113.49138953° 40′ 28″ Nord 113° 29′ 29″ Ouest / 53.674444, -113.491389  
Informations aéronautiques
Code AITA YED
Code OACI CYED
Type d'aéroport Héliport militaire
Gestionnaire Ministère de la Défense nationale
Pistes
Direction Longueur Surface
03/21 150 m (492 ft) Asphalte

La base des Forces canadiennes (BFC) Edmonton est une base des Forces canadiennes située près d'Edmonton en Alberta. Elle est sous le Commandement de la Force terrestre dans le secteur de l'Ouest. Le quartier-général du secteur est situé dans la BFC Edmonton. La BFC Edmonton est également l'Unité de soutien de secteur (USS) Edmonton qui est responsable de fournir du support aux unités situées dans et autour de la BFC Edmonton. Le commandant de la base est le lieutenant-colonel T. Bradley, CD[1].

Description[modifier | modifier le code]

La base comprend plusieurs sites dans la région d'Edmonton. Les Steele Barracks, traduisible par « Casernes de Steele », nommées en l'honneur de Sir Samuel Steele sont le principal site de la BFC Edmonton[2]. Ce site couvre une superficie de 2 550 hectares dans la partie nord-est d'Edmonton dans le comté de Sturgeon[2]. La garnison Steele Barracks comprend entre autres un gymnase, un aréna, un restaurant Tim Hortons et un club de golf et de curling[3].

Un second site situé dans la ville d'Edmonton même, les Griesbach Barracks, traduisible par « Casernes de Griesbach », nommées en l'honneur de Major-Général W.A. Griesbach, ancien maire d'Edmonton, occupe un peu plus de 600 acres[2]. Ce dernier site abrite le quartier-général du secteur de l'Ouest de la Force terrestre[2].

Les Jefferson Armouries, traduisible par « Armureries Jefferson », nommées en l'honneur du Brigadier James Currie Jefferson sont situées dans la partie nord d'Edmonton et abritent des unités de la Première réserve ainsi que les locaux d'instruction de l'école régionale des instructeurs de cadets (Prairie)[2]. Les Debney Armouries, traduisible par « Armureries Debney », nommées en l'honneur du Lieutenant-Colonel Philip Debney sont situées dans la partie sud d'Edmonton et abritent d'autres unités de la Première réserve.

De plus, le HMCS Nonsuch, un navire canadien de Sa Majesté (NCSM), est une unité navale de la Première réserve située à Edmonton[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première base militaire dans la région fut l'aérodrome Blatchford Field, nommé en l'honneur de Kenneth Blatchford, ancien maire d'Edmonton[4]. L'aérodrome Blatchford Field était situé tout juste au sud d'où est présenté situé la BFC Edmonton[4]. Les opérations commencèrent à l'aérodrome Blatchford Field à l'occasion de la Première Guerre mondiale[4].

Un bombardier B-29 de l'USAAF

Durant la Seconde Guerre mondiale, le 5 juillet 1940, l'aérodrome devint une station d'entraînement pour l'Aviation royale du Canada[4],[5]. Après la guerre, le 14 juillet 1944, la station fut renommée officiellement RCAF Station Edmonton[4],[5]. L'acronyme RCAF signifie Royal Canadian Air Force ou en français Aviation royale du Canada. Notamment, un détachement de bombardier B-29 de l'United States Army Air Forces (USAAF)[4]. Durant la guerre, l'aérodrome était très utilisé par les États-Unis pour la défense de l'Alaska[4]. Cependant, l'aérodrome Blatchford Field ne pouvait pas être agrandi à cause de sa proximité avec la ville d'Edmonton[4]. C'est pourquoi le gouvernement américain fit construire un autre aérodrome à Namao à 11 km au nord d'Edmonton[4]. Le gouvernement canadien prit le contrôle de l'aérodrome de Namao après la guerre[4]. Le 1er octobre 1955, tous les escadrons de la RCAF Station Edmonton déménagèrent à l'aérodrome de Namao qui devint la RCAF Station Namao et l'aérodrome Blatchord Field fut remis aux autorités municipales d'Edmonton[4],[5].

Durant la guerre froide, la RCAF Station Namao fut utilisée par le Strategic Air Command (SAC), traduisible par « Commandement stratégique aérien, » des États-Unis[4]. La station fut aussi utilisée pour des vols d'aide humanitaire de l'Organisation des Nations unies (ONU) en direction de la Bosnie-Herzégovine de l'Éthiopie et de la Somalie[4].

408e Escadron tactique d'hélicoptères

Lors de l'amalgamation des forces armées canadiennes en 1968, la RCAF Station Namao devint la Base des Forces canadiennes (BFC) Edmonton (Parc Lancaster) et fut placé sous le Commandement du transport aérien puis le Commandement aérien[4]. Les unités de la force aérienne stationnées à la BFC Edmonton comprenaient le 408 Tactical Helicopter Squadron, le 418 « City of Edmonton » Air Reserve Squadron, le 435 Transport Squadron, le 440 Transport and Rescue Squadron et le 447 Transport Helicopter Squadron[4]. Avec la formation des escadres de la force aérienne dans les années 1990, la BFC Edmonton devint la 18 Wing, traduisible par « 18e Escadre »[4].

En 1994, la BFC Edmonton fut transférée à l'armée de terre et la BFC Edmonton (Parc Lancaster) ainsi que la 18 Wing furent renommées en simplement BFC Edmonton[4].

Opérations[modifier | modifier le code]

1er Groupe-brigade mécanisé du Canada

La base abrite le quartier-général du secteur de l'Ouest de la Force terrestre, la plus haute autorité militaire dans l'Ouest du Canada, ainsi que le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada, le seul groupe-brigade de la force régulière dans la région.

Le troisième bataillon du régiment d'infanterie Princess Patricia's Canadian Light Infantry ainsi que des éléments du Lord Strathcona's Horse (Royal Canadians) et du 1 Combat Engineer Regiment ont été choisis pour la réponse initiale du Canada aux évènements de 2001 et ont été déployés en Afghanistan en 2001/2002.

L'ASU Edmonton est responsable des infrastructures et du support pour 47 unités situées dans et autour de la BFC Edmonton[6]. Son quartier-général est situé dans la BFC Edmonton. Elle supporte également des unités situées dans les Territoires du Nord-Ouest et au Yukon[6]. Elle est divisée en plusieurs sous-unités spécialisées : administration personnelle, support à l'entraînement, services d'ingénierie, affaires publiques, police militaire, finances, langues officielles, développement du personnel et support du personnel[6].

Unités[modifier | modifier le code]

Liste des unités stationnées à la BFC Edmonton[7],[2] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Lieutenant-Colonel T. Bradley, CD sur CFB Edmonton, page consultée le 25 octobre 2010
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) About CFB Edmonton sur CFB Edmonton, page consultée le 25 octobre 2010
  3. (en) Edmonton Garrison Steele Barracks sur CFB Edmonton, page consultée le 26 octobre 2010
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q (en) CFB Edmonton History sur CFB Edmonton, page consultée le 26 octobre 2010
  5. a, b et c (en) Bruce Forsyth, A Short History of Abandoned and Downsized Canadian Military Bases sur Canadian Military History, page consultée le 26 octobre 2010
  6. a, b et c (en) CFB/ASU Edmonton sur CFB Edmonton, page consultée le 25 octobre 2010
  7. (en) Welcome to CFB Edmonton sur le site CFB Edmonton, page consultée le 26 octobre 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :