Base azotée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir base.
Base azotée Nucléoside
Chemical structure of adenine
Adénine
Chemical structure of adenosine
Adénosine
A
Chemical structure of guanine
Guanine
Chemical structure of guanosine
Guanosine
G
Chemical structure of thymine
Thymine
Chemical structure of thymidine
Thymidine
T
Chemical structure of uracil
Uracile
Chemical structure of uridine
Uridine
U
Chemical structure of cytosine
Cytosine
Chemical structure of cytidine
Cytidine
C

Les bases azotées (aussi appelées bases nucléiques ou nucléobases) sont des molécules qui font partie des nucléotides, qui sont eux-mêmes des éléments de l'ARN et de l'ADN.

C'est par les liaisons hydrogène entre paire de bases azotées que sont liés deux brins de l'hélice d'ADN.

Il existe cinq principales bases azotées présentes dans l'ADN et l'ARN : adénine, cytosine, guanine, thymine et uracile. L'adénine, la thymine, la cytosine et la guanine sont présentes sur les nucléotides de l'ADN, l'uracile remplace la thymine sur les nucléotides de l'ARN. Leurs abréviations respectives sont A, C, G, T et U. Généralement on identifie le nom de la nucléobase au nom du nucléoside correspondant.

La séquence de base d'un acide nucléique permet de déterminer dans le cas d'un gène la séquence d'acides aminés du polypeptide concerné. On peut trouver néanmoins d'autres bases comme la dihydrouridine (DHU), l'inosine ou encore la xanthine ou le pseudo-uracile qui découlent de modifications effectuées sur les bases présentées précédemment.

On distingue les bases puriques et les bases pyrimidiques.

Nomenclature[modifier | modifier le code]

Pour la nomenclature on peut distinguer deux cas:

  • les nucléosides: il s'agit de l'enchaînement d'un sucre avec une base azotée. Pour la dénomination des nucléosides des bases purique, on rajoutera le suffixe -osine et pour les bases pyrimidiques on rajoutera le suffixe -idine.
  • les nucléotides: il s'agit de l’enchaînement d'un sucre, d'une base et d'un ou des groupements phosphates (petit moyen mnémotechnique, dans nucléotide il y a un T qui nous fait penser au T dans phosphate). Pour la dénomination, on prend la dénomination du nucléoside et on rajoute Phosphate à la fin.

Bases puriques[modifier | modifier le code]

  • L'adénine : 6-aminopurine (ou 1,6-dihydro-6-iminopurine)
  • La guanine : 2-amino-6-oxopurine

Bases pyrimidiques[modifier | modifier le code]

  • La cytosine : 4-amino-2-oxopyrimidine
  • La thymine : 5-méthyl-2,4-dioxopyrimidine
  • L'uracile : 2,4-dioxopyrimidine

Ces bases contiennent un seul cycle et sont numérotées dans le sens horaire.

Code à une lettre[modifier | modifier le code]

Les séquences nucléotidiques sont représentées comme une succession de bases azotées, symbolisées par une lettre, de 5' vers 3'. Par exemple : ATGC signifie que nous avons à partir de l'extrémité 5', des nucléotides, portant successivement une adénine, une thymine, une guanine et une cytosine.

Base ou type de bases code à une lettre
Adénine A
Thymine T
Guanine G
Cytosine C
Inosine I
Uracile U
Purine : Adénine ou Guanine R
Faible liaison (deux liaisons hydrogène) : Adénine ou Thymine W
Fonction cétone dans le grand sillon de l'ADN : Thymine ou Guanine K
Pas une Adénine B
Pas une Thymine V
Pyrimidine: Thymine ou Cytosine Y
Forte liaison (trois liaisons hydrogène) : Cytosine ou Guanine S
Fonction amine dans le grand sillon de l'ADN : Adénine ou Cytosine M
Pas une Cytosine D
Pas une Guanine H
Quelconque N