Bartholomeus Breenbergh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bartholomeus Breenbergh

Naissance novembre 1598
Deventer
Décès octobre 1657
Amsterdam
Nationalité néerlandaise
Drapeau des Provinces-Unies Provinces-Unies
Activités peintre
Influencé par Paul Bril,
Cornelis Van Poelenburgh,
Pieter Lastman,
Nicolaes Moeyaert
Influença Claude Gellée

Bartholomeus Breenbergh, ou Bartholomäus Breenbergh (Deventer, baptisé le 13 novembre 1598[1] - Amsterdam, enterré le 5 octobre 1657[2]) est un peintre de paysage néerlandais (Provinces-unies) du siècle d'or.

Paysage italien, huile sur toile, 51,3 × 78 cm, vers 1650 (Mauritshuis, La Haye)
Joseph vendant du grain, huile sur toile, 110,5 × 90 cm, 1655 (University of Birmingham, Barber Institute of Fine Arts, Birmingham)

Biographie[modifier | modifier le code]

Breenbergh s’établit à Amsterdam et, par la suite, en 1619, il partit pour Rome.

À Rome, il fut parmi les fondateurs des Bentvueghels – il reçut le surnom « Het Fret » (« Le Furet ») –, et vécut sous le même toit que le peintre flamand Frans Van de Kasteele. Il collabora également avec un autre Flamand, le peintre de paysages Paul Bril, qui le marqua alors d'une forte empreinte. À partir de 1623, cependant, il tomba complètement sous l'influence des paysages italiens de Cornelis Van Poelenburgh, qui était un peu plus âgé que lui ; les œuvres des deux peintres sont d'ailleurs parfois difficiles à distinguer les unes des autres. Breenbergh, à son tour, devait constituer une source d'inspiration pour le peintre français Claude Gellée dit le Lorrain.

Ce n’est qu’en 1633 que Breenbergh revint à Amsterdam, où il demeura jusqu’à sa mort. Il réalisa alors des peintures et des eaux-fortes en se basant sur les dessins qu’il avait fait en Italie. Il subit encore l’influence des précurseurs de Rembrandt, appelés les « pré-rembranesques », comme Pieter Lastman et Nicolaes Moeyaert, mais c’est dans des paysages italiens qu’il situa leurs scènes bibliques et mythologiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie – RKD.
  2. Ibid.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :