Bartha Knoppers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bartha Maria Knoppers (née le 26 mai 1951 à Hilversum aux Pays-Bas) est une juriste canadienne, spécialisée dans les aspects éthiques de la génétique, de la génomique et des biotechnologies. Depuis le 1er juin 2009, elle dirige le Centre de génomique et politiques du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill et est professeure au Département de génétique humaine de la Faculté de médecine de l’Université McGill[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Knoppers a étudié à l’Université McMaster où elle a obtenu en 1972 un baccalauréat ès arts en littérature française et anglaise. Elle a ensuite obtenu en 1974 une maîtrise en littérature comparée de l’Université de l'Alberta.

Knoppers a ensuite étudié le droit à l'Université McGill (diplôme en études juridiques en 1978 et diplôme en droit civil en 1981), puis a passé son doctorat en droit à l'Université Panthéon-Sorbonne en 1985[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Knoppers a été présidente du Comité d’éthique internationale de l’Organisation du génome humain de 1996 à 2004[1].

Travaux[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Communiqué de presse de l'Université McGill [http://francais.mcgill.ca/newsroom/news/item/?item_id=107307 Une sommité se joint au Centre d'innovation Génome Québec et Université McGill Bartha Maria Knoppers dirigera le nouveau Centre de génomique et politiques]. Mis en ligne le 16 juin 2009, consulté le 28 octobre 2009.
  2. McGill University's New Faculty Profiles 2009-2010 Bartha M. Knoppers. Consulté le 28 octobre 2009.