Barthélemy Prieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prieur.
Monument du cœur du connétable Anne de Montmorency

Barthélemy Prieur (né vers 1536 à Berzieux en Champagne (actuellement dans le département de la Marne ; mort en 1611) était un sculpteur français.

Prieur voyagea en Italie où, de 1564 à 1568, il a travaillé pour Emmanuel Philibert, Duc de Savoie à Turin. À son retour en France, il réalisa principalement des monuments funéraires et des bustes mais aussi des petits bronzes.

Élève et ami de Germain Pilon, il fut protégé par le connétable Anne de Montmorency, qui l'employa au château d'Écouen. En 1591 il a été nommé sculpteur du roi par Henri IV. Son meilleur ouvrage est le Monument du connétable, au musée du Louvre. Son buste en bronze d'Henri IV et de Marie de Médicis (vers 1600) est à l' Ashmolean Museum d'Oxford. En 1602, il a restauré la statue Diane de Versailles.

Après la fondation par Henri IV du collège royal de La Flèche en 1607, l'église du collège est bâtie sur les plans de l'architecte Louis Métezeau. Le roi prévoit d'y faire placer son cœur et celui de son épouse après leur décès. Barthélemy Prieur est chargé aux côtés de son gendre Guillaume Dupré de concevoir un monumental carditaphe destiné à recevoir les cœurs des souverains, mais le projet est abandonné en 1611. Un dessin témoigne du projet de Prieur, qui a également eu le temps de sculpter une effigie de La Justice (1610, marbre, Washington, The National Gallery of Art) grandeur nature. Les monuments aux cœurs d'Henri IV et Marie de Médicis ne seront réalisés qu'en 1648 au second niveau des bras du transept de l'église, à la faveur de nouveaux travaux décoratifs.

Référence[modifier | modifier le code]

  • Regina Seelig-Teuwen : "Barthélemy Prieur, contemporain de Germain Pilon", Actes du Colloque : Germain Pilon et les sculpteurs français de la Renaissance, Musée du Louvre, 26-27 Octobre 1990, La Documentation française, Paris, 1993.

Lien externe[modifier | modifier le code]