Barthélemy Menn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Barthélemy Menn

Description de cette image, également commentée ci-après

Barthélemy Menn, Autoportrait au chapeau de paille (vers 1867),
musée d'art et d'histoire de Genève.

Naissance
Genève
Décès
Genève
Nationalité Suisse
Élèves Ferdinand Hodler

Barthélemy Menn, né le à Genève, mort dans cette même ville le , est un peintre suisse.

Maître de Ferdinand Hodler, Barthélemy Menn est un des rénovateurs de la peinture helvétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1827, Barthélemy Menn devient l'élève de Jean Duboi (1789-1849), puis entre à l'École des beaux-arts de Genève. En 1832, il est admis dans l'atelier du peintre Jean-Léonard Lugardon (1801-1884), et rencontre son maître, Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867), qui l'invite à le suivre à Paris.

Lorsque son hôte est nommé directeur de la Villa Médicis, à Rome, Menn le rejoint durant l'année 1835. Pendant l'été 1836, il découvre Capri et Naples, et copie en plein-air les antiques de Pompéi et la Transfiguration de Giovanni Bellini au musée des Bourbon-Siciles.

Menn retourne à Paris fin 1838, où il expose au Salon de 1839 à 1843, et donne des cours de dessin à de nombreux élèves, dont Maurice Sand. Il est employé par Eugène Delacroix (1798-1863) pour la décoration de la coupole de la bibliothèque du Palais du Luxembourg à Paris. Il rencontre les peintres de l'École de Barbizon, en particulier Charles-François Daubigny (1817-1878), et se lie d'amitié avec des disciples de Charles Fourier ainsi q'avec Jean-Baptiste Corot (1796-1875), avec lequel il réalise des scènes champêtres chez leur ami Daniel Bovy.

Menn retourna ensuite à Genève en 1844, et s'intéressa aux daguerréotypes. En 1850, il est nommé directeur de l'École des beaux-arts de Genève, où, jusqu'à sa mort, il enseigne le dessin, notamment à Ferdinand Hodler et Édouard Vallet.

Barthélemy Menn est inhumé à Genève au cimetière des Rois.


Collections publiques[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guinand, Léon, Notice abrégée des principes de Barthélemy Menn sur l’art et l’enseignement humaniste, éditions Jarrys, 1893.
  • Daniel Baud-Bovy, Barthélemy Menn. Dessinateur, éditions du Rhône, 1943.
  • Georges Vigne, Les élèves d’Ingres, Musée Ingres, 2000.
  • Marc Fehlmann, Barthélemy Menn et ses contemporains, Genève, Revue d’histoire de l’art et d’archéologie, Vol. 57, 2009.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]