Barrois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barrois (homonymie).

48° 43′ 16″ N 5° 07′ 46″ E / 48.72111, 5.12944 ()

Barrois
Subdivision administrative Lorraine
Subdivision administrative Meuse
Ville(s) principale(s) Bar-le-Duc,
Ligny-en-Barrois,
Revigny-sur-Ornain,
Gondrecourt-le-Château
Coordonnées 48° 43′ 16″ N 5° 07′ 46″ E / 48.72111111, 5.12944444 ()48° 43′ 16″ Nord 5° 07′ 46″ Est / 48.72111111, 5.12944444 ()  
Superficie approximative 1 700 km2
Relief plateaux
Production(s) céréales, bovins
Commune(s) 125
Population totale 69 800 hab. (1999)
Région(s) naturelle(s)
voisine(s)
Argonne
Perthois

Image illustrative de l'article Barrois
Localisation

Le Barrois (de Bar-le-Duc) est une micro-région naturelle de France couvrant environ le quart sud-ouest du département de la Meuse. Il ne faut pas la confondre avec le Comté, puis Duché de Bar, qui s'étendait jusqu'aux portes de Metz et du Comté de Luxembourg. En outre, il existe un autre « Barrois » plus au sud, correspondant approximativement aux cantons d'Arc-en-Barrois et de Châteauvillain dans le département de Haute-Marne ainsi qu'à ceux de Bar-sur-Aube, de Bar-sur-Seine et d'Essoyes dans celui de l'Aube.

Il est étonnant que l'on ait nommé identiquement deux régions géographiquement si proches l'une de l'autre. Par ailleurs, le relief appelé Côte des Bars, et appartenant à la couche géologique du Tithonien[1] (au Jurassique supérieur), passe par Bar-le-Duc, Bar-sur-Seine et Bar-sur-Aube. Cela démontre une certaine unité géographique et géologique entre les deux Barrois supposés distincts.

Le Barrois de Bar-le-Duc se singulariserait par des caractéristiques géographiques, historiques et socio-économiques.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Barrois est un territoire du Sud-ouest du département de la Meuse. La ville principale qui peut en être vue comme la capitale historique est Bar-le-Duc. Le Barrois est donc le pays entourant Bar-le-Duc.

Dans cet article, et sauf mention contraire, la zone que désigne l'appellation Barrois reprend l'extension de l'actuel Pays Barrois, qui correspond assez justement au pays traditionnel.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Le Barrois est essentiellement formé du plateau du même nom. Le point culminant, celui du département de la Meuse, est traditionnellement situé au « Buisson d'Amanty », à une altitude de 425 m environ (bien que des valeurs fausses soient aussi données). Cependant, en consultant le site du Géoportail, on trouve sur la commune de Vaudeville-le-Haut, un point à 451 m d’altitude.

Le point le plus bas, quant à lui, se situe à Remennecourt, avec une altitude d'environ 124 m.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Vue générale de la Vallée de l'Ornain vers l'aval, depuis le belvédère de la Vierge Noire à Nançois-sur-Ornain

Le Plateau barrois fait partie du bassin versant de la Seine. Deux rivières principales drainent le Barrois : la Saulx et l'Ornain. Bien que ce dernier semble plus important, il est affluent de la Saulx. On trouve aussi la Chée dans la partie nord, elle aussi affluent de la Saulx ; cette dernière se jetant dans la Marne.

Climat[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

densité : 41 h/km²

Histoire[modifier | modifier le code]

Période celtique et gallo-romaine[modifier | modifier le code]

Originalement, l'actuel Barrois recouvre ce que fut la partie occidentale du territoire qu'occupait le peuple gaulois des Leuques. On trouve ainsi plusieurs établissements majeurs tels que l'oppidum de Boviolles ou celui de Fains-Véel, tous deux situés aux abords de l'Ornain. En contrebas de la place forte de Boviolles, s'est établie à partir du premier siècle avant notre ère la ville de Nasium.

De la même époque, on retrouve des traces à Bar-le-Duc d'une installation humaine, alors nommée Caturige.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Philippe le Bel fit expier chèrement à Henri III de Bar son alliance avec les Anglais. Fait prisonnier à Bruges, Henri III fut obligé de signer, en 1301, le fameux traité par lequel il se reconnaissait homme lige du roi de France pour la partie de ses États de Barrois située au couchant de la Meuse, vers le royaume de France ; telle est l'origine du Barrois mouvant et du Barrois non mouvant. Depuis cette époque, tout ce que les comtes et ducs de Bar ont possédé sur la rive gauche de la Meuse a été regardé comme relevant de la couronne de France.

Au XVe siècle le duché de Bar retourne à la maison de Lorraine.

Le Barrois ne retourna à la France que le avec la Lorraine suite à la mort de Stanislas Leszczyński, duc de Lorraine et de Bar en titre et ex-roi de Pologne

Culture[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Industries[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le Pays Barrois[modifier | modifier le code]

(au sens de la Loi Voynet)

Objectifs[modifier | modifier le code]

Enjeux[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Moyens[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Géologie et géographie de la Lorraine, A.Lexa-Chomard, C.Pautrot, Editions Serpenoise, Metz, 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Voir le volume Nord du Guide des pays de France (Frédéric Zégierman, éditions Fayard, 1999) qui traite du Barrois et en fournit la carte.