Barricade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barricade (homonymie).
La Liberté guidant le peuple
Image illustrative de l'article Barricade
Artiste Eugène Delacroix
Date 1830
Technique huile sur toile
Dimensions (H × L) 260 cm × 325 cm
Localisation musée du Louvre()
Barricade érigée à Alger en 1960
Blocage des couloirs de l'université Bordeaux-I, dans le cadre de la crise du CPE, France, mars 2006
Barricade pendant l'insurrection de Varsovie
Barricade de la Commune de Paris

Une barricade est, dans un contexte historique, une muraille désorganisée de pavés, galets, poutres, etc. Elles bouchent les rues dans le travers, et un passage est souvent laissé sur l'un des bords, afin qu'un homme seul (ou un petit nombre seulement) puisse passer en même temps. Ces barricades ont pour but d'entraver le passage de grandes troupes organisées.

Les barricades dans l'Histoire[modifier | modifier le code]

Les barricades ont été utilisées à maintes reprises dans l'Histoire de France.

C'est pendant cette journée que le mot est créé en raison des barrages réalisés à partir de barriques remplies de terre ou de sable[1].

En littérature[modifier | modifier le code]

Victor Hugo (1802-1885) a mis en scène un grand moment romanesque en amenant une scène tragique de la mort de Gavroche sur les barricades dans les Misérables. Il est également l'auteur du poème « Sur une barricade, au milieu des pavés » dans son recueil L'année terrible.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir barricade sur wiktionary

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Corbin Alain et Mayeur Jean-Marie (dir.), La Barricade, Paris, Publications de la Sorbonne, « Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles », 1997, 522 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :